- PUBLICITÉ -
Monsieur Mute ou l’art du cinéma muet

(Photo Yves Déry) - Monsieur Mute a donné son spectacle au Centre d’art La petite église.

Monsieur Mute ou l’art du cinéma muet

Petits Théâtres à Saint-Eustache

La scène jonchée d’accessoires de toutes sortes (comme patère, fleurs, téléviseur vide, armoire aux monstres et valise) ainsi que le décor coloré ne pouvaient faire autrement que d’attirer le regard du spectateur, peu importe son âge. Puis, avec pour seule alliée sonore, la musique, Monsieur Mute est arrivé. Silencieux, mais combien expressif. Comme au temps du cinéma muet, la démarche rappelant celle de Charlie Chaplin, Monsieur Mute, malgré son silence, s’est révélé un habile communicateur. Sans jamais prononcer un seul mot, de la seule expression de ses yeux et de la gestuelle de son corps, il s’est aisément fait comprendre des enfants qui étrangement, ont écouté, regardé et apprécié le spectacle dans un silence presque parfait.

Faisant souvent appel à des complices choisis à même le parterre et poussant l’audace jusqu’à aller chercher des papas et mamans dans le fond de la salle – là où normalement on se croit à l’abri –, Monsieur Mute a dansé, a fait faire l’hélicoptère à un petit garçon, balayer la scène, jeter du pop-corn à la figure d’un papa avant de l’envoyer affronter le monstre de l’armoire, puis jongler habilement, encore et encore. Avec des balles, des quilles et tout ce qui semblait lui tomber sous la main.

Après le spectacle, lorsque Monsieur Mute est venu s’asseoir sur la scène pour échanger avec son public et recevoir les commentaires, parmi les dizaines d’enfants agglutinés devant lui, l’un d’eux s’est aussitôt écrié, ébahi: «Maman, il parle!»

Copeaux de neige

Inspiré des légendes de saint Nicolas et des anciens mythes germaniques, le prochain rendez-vous des Petits Théâtres propose le spectacle Copeaux de neige, l’histoire d’un sculpteur qui raconte à ses pantins de bois qui était vraiment celui que l’on allait surnommer plus tard le père Noël. Copeaux de neige, c’est cette trace éphémère que l’on dépose derrière soi les soirs d’hiver.

Un souvenir collectif depuis longtemps oublié. Une légende sculptée par le passage du temps. Le spectacle intéressera les enfants âgés de 4 à 10 ans et sa durée sera de 55 minutes, au Centre d’art La petite église de Saint-Eustache, le dimanche 14 décembre, à 11 h. Pour des renseignements supplémentaires, composez le 450-974-2787 ou visitez le [www.lapetiteeglise.com].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top