- PUBLICITÉ -
L’irrévérencieux Mike Ward

Photo Yves Déry - Mike Ward en pleine action.

L’irrévérencieux Mike Ward

Spectacle d’humour à Deux-Montagnes

Le 30 avril dernier, le Grand Théâtre Olympia de Deux-Montagnes recevait l’humoriste Mike Ward avec son spectacle Mike s’expose.

Une première partie assurée par l’excellent Guy Bernier qui a fait un numéro sur la chasse vraiment très drôle. La salle était presque remplie pour venir entendre l’irrévérencieux humoriste qui n’a pas la langue dans sa poche et qui est reconnu pour être cru.

Le public composé de toutes les tranches d’âge n’a pas été déçu! D’entrée de jeu, Mike Ward a annoncé: «Ça va être un show imbécile. Je vais choquer tout le monde parce que je suis un trou de cul. À soir, je me lâche lousse!».

Tenant parole, son spectacle était très bien rythmé et maintenu par son talent incontestable pour raconter des histoires aussi provocantes soient-elles. Les spectateurs ont tout de suite suivi l’humoriste dans le fil de ses numéros qui coulaient sans peine. Mike Ward a réellement le talent d’entraîner les gens avec lui et de les pousser dans les limites de l’acceptable et de l’inacceptable. Ce sont des rires bien sentis qui ont accompagné Ward pendant sa prestation. Il a même remercié, vers la fin, le public de l’avoir suivi et de ne pas avoir décroché lors d’une histoire particulièrement provocatrice.

Aucune censure pour l’humoriste que ce soit dans son langage ou ses thèmes. Il a passé à travers toute une panoplie de sujets de la vie courante et d’expériences personnelles, notamment en Afghanistan où il est allé performer pour les soldats canadiens. Il a, entre autres, abordé le sujet du viagra, la religion et les enfants malades. Si ses propos peuvent accrocher les oreilles sensibles, le plus étonnant, c’est sa capacité à faire rire sur des sujets tabous, sensibles ou inconvenants.

Son côté vulgaire est indéniable, mais il a le don d’ajouter certaines références politiques ou économiques tout en dénonçant certaines situations. Cela n’a rien d’étonnant lorsqu’on voit la façon dont son spectacle est construit, où il se permet tout, même d’apporter des réflexions critiques et intelligentes.

Le grand talent de cette humoriste est de faire des liens entre ses histoires et lorsqu’il raconte une anecdote, il fait souvent référence à ce qu’il a dit plus tôt. D’une très grande aisance, il habite la scène avec le public dont il se sert. Il ne fait pas seulement mettre quelques personnes inconfortables en leur posant des questions directes. Il travaille avec elles. Ses paroles ont souvent testé la foule pour savoir jusqu’où il pouvait aller. Il est arrivé qu’elle lui fasse savoir son mécontentement. Mike Ward souriait et poursuivait. Son allure un peu ado et son autodérision en fait un personnage sympathique à qui l’on pardonne ses propos provocateurs et parfois scabreux.

Bref, un spectacle qui est loin d’être ennuyeux, où les limites sont constamment testées avec la grande générosité d’un Mike Ward qui y prend un réel plaisir.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top