- PUBLICITÉ -
Les adeptes du country folk ont été ravis

Photo Pierre Latour - Roch Voisine sur la scène du Grand Théâtre Olympia de Deux-Montagnes.

Les adeptes du country folk ont été ravis

Roch Voisine au Grand Théâtre Olympia de Deux-Montagnes

Roch Voisine a présenté, le samedi 23 avril dernier, son spectacle Americana Quebec Tour dans le cadre de sa tournée québécoise au Grand Théâtre Olympia de Deux-Montagnes. Manifestement, plusieurs de ses fans inconditionnels étaient présents, mais également un nouveau public qui a, de toute évidence, été touché par «l’âmericana» du séduisant Roch Voisine.

Énergique et empreint d’un humour chaleureux, il a littéralement charmé la foule de plus de 1 000 personnes. C’est un voyage au cœur même de la culture nord-américaine, un tréfonds musicalement blues, folk et country, que le chanteur a partagé si généreusement. Ainsi, pour ses retrouvailles sur scène, il a livré uniquement ses chansons que l’on retrouve sur sa trilogie, Americana, Americana 2 et Americana California 3. Il n’y a donc pas eu de chansons de son répertoire populaire comme Hélène. Les spectateurs se sont plutôt laissés enchanter par la voix mystique et par le style «americana» du chanteur.

Une musique de cœur, empreinte d’authenticité

Accompagné par des musiciens de qualité, entre autres, Réjean Lachance, Christian Péloquin et Chris Colepaugh aux guitares, Nathalie Bonin au violon, Shawn Sasyniuk à la batterie, Éric Sauvé au piano et Daniel Boivin à la basse, Roch Voisine était en synergie avec ceux-ci. Les reprises de certains grands classiques sont, pour notre plus grand plaisir, mélodieusement arrangées par un artiste portant en lui une culture éclectique et sachant harmoniser les acoustiques québécoises, canadiennes, françaises et américaines.

C’est en écoutant Crazy (écrit par Willie Nelson, mais associé à jamais au nom de Patsy Cline), Suspicious Mind (écrit par Mark James et interprété magistralement par Elvis Presley), Heart of Gold (de Neil Young), Take it Easy (des Eagles) et bien d’autres, qu’on reconnaît tout le talent de Roch Voisine. Il a également interprété, dans les deux langues officielles, quelques pièces traduites et reprises comme Je t’appartiens/Let it Be Me (écrit en 1955 par Gilbert Bécaud et Pierre Delanoë et reprise en 1960 par les Everly Brothers) et City of New Orleans (originalement écrite par Steve Goodman et popularisée par Joe Dassin avec sa version, Salut les amoureux). Puisqu’il s’agissait d’un soir de hockey (Canadiens-Bruins), Roch Voisine prenait le temps d’informer les gens présents du pointage. Ce chanteur-hockeyeur a été fidèle à lui-même.

Invité-surprise: Patrick Norman

Le country est intrinsèquement lié à la culture québécoise. Roch Voisine l’a souligné en entonnant le grand succès de Gérald «Gerry» Joly et popularisé par Willie Lamothe, Mille après mille. Les spectateurs ne se sont pas fait prier pour chanter haut et fort cette chanson patrimoniale.

Tout en maîtrisant les rudiments de la scène et sa musique, notre artiste romantique a su également faire plaisir à son public de Deux-Montagnes en invitant Patrick Normand à monter sur scène pour interpréter Pretty Woman et le premier rappel en duo, une œuvre de ce grand musicien, Perce les nuages.

Que de magies musicales en cette soirée de séries éliminatoires! Les fans auront donc été tendrement bercés par tant d’amour, de mélodies anthologiques et d’authenticité.

Du fond du cœur, merci à vous Joseph Armand Roch Voisine!

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Porte ouverte

Section concours



- PUBLICITÉ -
Top