- PUBLICITÉ -
Le Théâtre de la Petite Comédie s’offre plein de nouveautés

LA CONCORDE, 40e année, no 47 MERCREDI 26 août 2009 - 32 pages

Le Théâtre de la Petite Comédie s’offre plein de nouveautés

Pour la prochaine saison

Le Théâtre de la Petite Comédie annonce plein de nouveautés pour la prochaine saison. Basé à La petite école jaune, à Deux-Montagnes, l’organisme culturel a tout d’abord dévoilé la nouvelle signature graphique de son logo.

Pour réaliser cette tâche, le Théâtre de la Petite Comédie a fait appel à la graphiste Diane Courville. Mme Courville a retravaillé l’emblème du Théâtre, l’arlequin. Elle a épuré le devant de la carte professionnelle afin d’y conserver l’essentiel. L’endos fait cependant mention du contenu des cours et du partenaire du Théâtre, l’Association culturelle de Deux-Montagnes.
«Le petit arlequin, qui représente l’enseignante, lance les étoiles, lesquelles symbolisent nos élèves, explique Manon Salesse, coordonnatrice du Théâtre de la Petite Comédie. Les étoiles qui débordent du cadre s’élèvent et continuent à briller dans leur propre milieu ou dans le monde du spectacle ou de la télévision.»

D’ailleurs, Mme Salesse n’est pas peu fière de l’affiliation du Théâtre avec l’Agence d’artistes de Louise Hébert. «Certains de nos élèves ont eu la chance d’obtenir des auditions professionnelles, dit-elle. Cette année, une de nos élèves, Maëlle Chastanet, a participé au tournage d’une annonce publicitaire.»

Du nouveau au sein de l’équipe

Par ailleurs, quatre nouvelles personnes se joignent à son personnel enseignant: «Une nouvelle enseignante, Hélène Lagacé, ainsi que deux nouveaux assistants, Marie-Ève Lapierre Lemoyne et William Trottier Lapointe, se sont joints à notre équipe composée de Sonia Laplante, Sophie Lévesque et Diana Biondo», explique Mme Salesse.

De plus, à compter de septembre 2009, le Théâtre de la Petite Comédie offrira des cours portant sur l’art du clown. C’est Pierre Dubois, alias Ti-Pit le clown, qui offrira cette formation, offerte autant aux adultes qu’aux enfants. «Est-il nécessaire de préciser l’importance d’avoir de bons clowns dans notre société occidentale? demande Pierre Dubois. La rectitude du ridicule et de l’humour est bien ancrée dans l’art d’être clown.» En atelier, Pierre Dubois s’efforcera de faire découvrir à chaque élève «l’âme poétique de l’enfance».
«Pour les adultes, ce retour à l’enfance en utilisant le personnage de clown sera un moment privilégié d’exploiter des talents insoupçonnés de jonglerie, de musique, de création d’accessoires loufoques, de jeux de mots, et encore», dit-il. Avec les enfants, Pierre Dubois explorera le personnage du clown, développera «les aptitudes et attitudes clownesques» des enfants, en laissant évidemment une grande place à leur créativité toute naturelle.

En outre, le Théâtre de la Petite Comédie se porte très bien merci, avec ses quelque 140 élèves. En présentation de fin d’année, les pièces Coma et boule de gomme, de Sonia Laplante, et La vraie histoire d’Andromède, de Sophie Lévesque, ont attiré 552 spectateurs.

Le Théâtre de la Petite Comédie, organisme sans but lucratif qui s’est donné pour mission de faire connaître et aimer le théâtre au plus grand nombre de personnes possible, accepte en tout temps les inscriptions. Les cours sont offerts à une clientèle de tout âge à partir de trois ans. Renseignements additionnels: Manon Salesse au 514-571-7164.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top