- PUBLICITÉ -
«Le plus eustachois des festivals que nous avons connu en 20 ans»

LA CONCORDE, 40e année, no 40 MERCREDI 8 juillet 2009 - 40 pages.

«Le plus eustachois des festivals que nous avons connu en 20 ans»

Bilan de la 20e édition du festival Arts en fête

Avec un seul spectacle qui n’a pu être présenté en raison de la pluie, celui du Chœur des Îles de Saint-Eustache, c’est une 20e édition encore tout à fait réussie qu’a connu le festival Arts en fête. Et cette 20e édition a, plus que jamais, donné toute la place voulue aux artistes, organismes culturels et artisans de Saint-Eustache.

«C’est très certainement le plus eustachois des festivals que nous avons connus en 20 ans», a mentionné Raymond Tessier, président de la Corporation des fêtes de Saint-Eustache, organisme qui a le mandat, avec la collaboration du Service des arts et de la culture de la Ville de Saint-Eustache, d’organiser le festival Arts en fête.

C’est que tous les organismes eustachois avaient été invités à soumettre des activités à l’occasion de cette vingtième édition. «Cela a toujours été le but du festival Arts en fête que de mettre en valeur nos artistes et artisans. Mais, cette année, nous voulions en donner plus et les organismes ont été nombreux à nous soumettre des idées d’activités», d’indiquer Raymond Tessier, mentionnant, à titre d’exemples, la murale collective créée par les membres de l’Association des sculpteurs de Saint-Eustache, laquelle se retrouvera incidemment au Centre d’art La petite église, et la soirée «ballroom» initiée par le Grand Ensemble jazz de Saint-Eustache et le Club de danse sportive de Saint-Eustache.

Composant avec un horaire de quatre journées d’activités sur cinq jours, Raymond Tessier a reconnu que le fait de ne pas avoir d’activités extérieures le jeudi 25 juin a, sans aucun doute, quelque peu freiné l’élan du festival Arts en fête les vendredi et samedi. Aussi, c’était sans compter la pluie qui est venue se pointer le bout du nez lors des deux dernières journées. Malgré tout, les activités au programme, sauf une, ont pu être présentées. «Le Chœur des Îles était bien déçu, mais nous allons nous reprendre puisque le Service des arts et de la culture tentera d’inclure ce concert à l’un des Dimanches sur la promenade à venir», a confirmé M. Tessier.

Pour ce qui est des différents spectacles présentés, les festivaliers ont été gâtés, aux dires de Raynond Tessier. Qu’il s’agisse des jeunes groupes, comme Hommage à Marjo, Ent’nouzôte, Réveillons!, Aquaplane, JACK, Absynthe ou Les Ronnies, sans oublier ceux plus connus du grand public, les Denis Drolet, avec un festif hommage à Plume Latraverse, Marie-Chantal Toupin, Alfa Rococo, dont c’était la deuxième présence en deux ans, et Sylvain Cossette, tous ont été forts généreux, a-t-il fait remarquer.

Aussi, la soirée du jeudi aura permis à près de 200 personnes d’assister à un concert privé et gratuit d’Yves Lambert et du Bébert Orchestra au Centre d’art La petite église. «C’était notre cadeau pour remercier les gens de nous avoir appuyés pendant ces 20 ans et faits du festival Arts en fête ce qu’il est devenu», d’expliquer Raymond Tessier. «Même si c’est toujours risqué, en raison de la température que nous ne pouvons contrôler, l’évènement est là pour rester, car nos artistes et artisans tiennent à leur festival Arts en fête. Plus que jamais, nous en avons eu la preuve cette année!», d’indiquer, en guise de conclusion, Raymond Tessier, non sans remercier tous et chacun qui ont contribué au succès de cette 20e édition.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top