- PUBLICITÉ -
La dictature d’Alfa Rococo: bougez!

(Photo Jean-Pierre Laferrière) - Le duo québécois Alfa Rococo a pris d’assaut la salle de spectacle du Centre d’art La petite église de Saint-Eustache, le 6 mars.

La dictature d’Alfa Rococo: bougez!

Au Centre d’art La petite église

Après une grosse semaine de travail, si vous cherchez une façon de vous éclater, il faut assister à une prestation sur scène du groupe québécois de l’heure, récipiendaire du Félix de l’année dans la catégorie Révélation: Alfa Rococo.

De passage à la salle de spectacle du Centre d’art La petite église de Saint-Eustache, le duo a pris d’assaut l’assistance, le vendredi 6 mars dernier. Dans une salle pleine à craquer, le duo a présenté ses plus populaires succès, au plaisir des spectateurs. Dès son entrée sur scène, on pouvait sentir l’énergie autant dans la salle que sur scène. «Ici, c’est la dictature d’Alfa Rococo. Vous devez bouger et danser», ont lancé à la salle les deux musiciens.

Malgré l’aménagement de la salle, les gens ont rapidement été envahis par la musique et le rythme d’Alfa Rococo. Ainsi, les tables et les chaises de la salle Desjardins ont été mises à l’écart pour laisser place à une piste de danse improvisée.

Si vous ne connaissez pas les chansons d’Alfa Rococo, et bien sachez que le duo québécois propose des pièces musicales originales, dynamiques, du matériel tout à fait nouveau. Leur plus grand succès? La chanson Les jours de pluie, qui a fait fureur sur les ondes des radios populaires au cours de l’année 2008.

Sur scène, le duo déploie une énergie hors du commun et une générosité artistique remarquable. Parmi les chansons interprétées, Alfa Rococo a joué quatorze chansons dont: Je pense à toi, Les horribles gens, Mammifère omnivore, Peu de chagrin, Le Paradis artificiel, La fenêtre et plusieurs autres.

Parmi les points forts de la prestation, notons l’interprétation du poème En mon âme, un texte du cinéaste Jean-Claude Lauzon. Un moment touchant autant par la force des mots que par la nature de l’œuvre.

Au moment du rappel, le duo est revenu en force avec la célèbre chanson de Plastic Bertrand Ça plane pour moi. Une prestation mémorable qui a, sans aucun doute, fait plaisir à l’ensemble des spectateurs. Rappelons qu’Alfa Rococo a fait partie de la programmation 2008 du festival Arts en fête, où le duo a fait danser l’ensemble de festivaliers.

En première partie du spectacle d’Alfa Rococo, le groupe a permis à un jeune de la relève, Jason Bajara, de présenter ses pièces. Malgré la qualité musicale de ce jeune artiste, il a semblé que les spectateurs n’étaient pas préparés pour ce genre de musique, beaucoup plus tranquille et mélodique que le style entraînant d’Alfa Rococo.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top