- PUBLICITÉ -
Guilde de courtepointe des Deux-Montagnes: Une exposition pour célébrer 10 ans d'existence

Claudette Vaudrin et Hélène Desjardins à l’œuvre

Guilde de courtepointe des Deux-Montagnes: Une exposition pour célébrer 10 ans d’existence

La Guilde de courtepointe des Deux-Montagnes fête cette année ses 10 ans d’existence, elle qui a été fondée en 2003-2004. La Guilde profite donc de l’occasion pour présenter son exposition bisannuelle les 26 et 27 avril prochains sous le thème justement de ses 10 ans, et cela, à la salle des Vétérans, située à Deux-Montagnes.

Pour l’occasion, les artisanes membres de la Guilde sont invitées à relever un défi, celui de représenter le chiffre 10 de manière symbolique dans leurs œuvres qui seront ensuite exposées lors de ces deux journées.

Lors de cette fin de semaine, tous sont donc invités à venir découvrir et admirer les différents aspects de cet art qu’est la courtepointe. Un coin sera d’ailleurs aménagé pour célébrer cet anniversaire. Des pièces confectionnées à travers le temps y seront présentées.

Des membres seront également sur place pour faire des démonstrations de différents outils, techniques et méthodes à la courtepointe, ainsi que pour répondre aux questions du public. Il y aura aussi une table boutique des membres, le traditionnel salon de thé et les visiteurs seront invités à voter pour leur courtepointe préférée.

«Le Prix coup de cœur du public, c’est la paye de la courtepointière», d’expliquer une des membres fondatrices de la Guilde, Nicole Ménard.

De plus, lors de l’exposition, une courtepointe fera l’objet d’un tirage. D’une grandeur de 207 cm par 212 cm, elle a été assemblée par les membres de la Guilde et piquée à la main par Jocelyne Perron, résultat d’un nombre incalculable d’heures et de passion de toutes et chacun.

La Guilde de courtepointe des Deux-Montagnes est composée de 39 membres. «On a plusieurs «jeunes» de 35-40 ans qui se joignent à nous», souligne Mme Ménard. Les rencontres, qui se font une fois par semaine, permettent aux membres de travailler à des projets personnels, de suivre des ateliers avec des professeurs invités, mais également de participer à des projets collectifs.

«Nous avons un volet communautaire important pour encourager les moins favorisés. On cible un groupe pour leur donner un produit fait par nous comme les coussins de l’amitié ou des courtepointes à des organismes de femmes ou pour les bébés», explique la présidente de la Guilde, Odette Carrière.

La mission de l’organisme vise à regrouper les gens avec le même intérêt pour socialiser et partager leurs connaissances, leurs expertises et leurs livres. «Ils sont très chers, nous avons plus de 300 livres et revues sur le sujet tenu comme dans une bibliothèque et c’est très bien géré», ajoute Mme Carrière. De plus, les objectifs de la Guilde sont de promouvoir l’art de la courtepointe et maintenir les règles de la courtepointe. Un système de mentor devrait également être instauré pour les membres débutants.

«On veut que les gens aient le goût de venir socialiser et partager», d’ajouter la responsable de l’exposition et membre fondatrice, Marjolaine Bond Sabourin.

Tous sont donc invités à plonger dans l’univers de la courtepointe les 26 et 27 avril prochains lors de cette exposition 10e anniversaire, à la salle des Vétérans, située au 141, rue Grand-Moulin, à Deux-Montagnes. Le coût d’entrée sera alors de 2 $.

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top