- PUBLICITÉ -
France Gagnon raconte son histoire

France Gagnon Raconte Son Histoire

France Gagnon raconte son histoire

Lors de son lancement-conférence

France Gagnon, considérée comme thérapeute de l’âme, médium et artiste peintre aux doigts, conviait plusieurs dizaines de personnes à son lancement-conférence «Duo-Miracle» , le 26 février, à la salle de réception Sous le charme des l’érables, de Saint-Eustache.

Arrivés sur place, les convives pouvaient acheter ses deux livres, au coût de 30 $, soit Messages inspirés et Les miracles du ciel, c’est ici qu’on les vit!. L’auteur était assis à une table, en marge de sa conférence, en dédicace. On promettait une soirée «haute en vibration d’amour» . En ce sens, les convives ont été servis.

En effet, c’est Karine Lachapelle, connue pour ses apparitions à la télévision, qui a écrit la préface de l’un des livres. Elle a présenté Mme Gagnon, expliquait sa première rencontre avec une femme qui est devenue, avec le temps, une amie.

L’auteure a ensuite commencé son allocution de plusieurs minutes. L’émotion était palpable. L’écriture de ces œuvres et l’organisation de cette soirée ont accaparé plusieurs mois de son agenda, un bon nombre de bénévoles, en plus, ayant perdu son mari au passage, emporté par la maladie, il y a quelque temps déjà.

«Les miracles du ciel, c’est ici qu’on les vit. J’y crois de plus en plus, car j’ai vécu trop d’histoires extraordinaires pour en douter. Je vais vous en raconter quelques-unes au fil de ma conférence pour le prouver. Des anges ont été placés sur mon chemin, entre autres, mes éditrices et ma graphiste qui m’ont tellement aidé. Tant de moments magiques depuis six mois, mais aussi depuis 30 ans, raconte France Gagnon, sous les applaudissements d’une salle comble. Vous allez le lire dans mon livre. Je parle d’où je viens bien entendu, une fille du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Je parle surtout de tous les miracles qui surviennent et les moments où on devrait écouter nos intuitions plutôt que nos peurs. Maintenant, je passe à l’action et pour le reste je me fis au destin.»

Dans une atmosphère intimiste et chargée d’émotions, elle partageait des tranches de sa vie, les changements qu’elle a faits, ses épreuves et ses joies, les souvenirs avec son mari à l’endroit où elle a commencé à écrire ses livres, il y a deux ans, à l’Anse-Saint-Jean. D’ailleurs, parlant des moments magiques des dernières décennies, elle confiait vouloir faire son lancement le jour commémorant ses 30 ans d’abstinence à l’alcool.

Mme Gagnon n’a pas manqué de remercier les nombreux proches qui ont contribué à créer cette aventure du 26 février au soir; ceux qui, à son avis, ont été mis sur son chemin par son mari qui lui avait promis, avant son décès, qu’elle ne manquerait pas de gens pour l’aider et l’accompagner.

Enfin, pour plus d’informations concernant l’auteure, ses œuvres littéraires et peintes, il suffit de visiter le [http://www.francegagnonmedium.com].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top