- PUBLICITÉ -
Faire partie de l’histoire avec Les Voix de la mémoire

Photo Yves Déry - Une partie des comédiens, dont Claudine Thibaudeau, Marilyne Savard-Nantel, Jessica Veilleux, Ève-Karyne Monette, entourant le metteur en scène Jacques Nantel.

Faire partie de l’histoire avec Les Voix de la mémoire

Une présentation des Productions L’R de Rien

Les Productions L’R de Rien présenteront au Centre d’art La petite église, à Saint-Eustache, les 9,10 et 11 juin prochains, à 20 h chaque soir, une lecture créative de la pièce Les Voix de la mémoire relatant la rébellion de 1837 et racontant l’histoire des Patriotes. Écrite par Claudine Thibaudeau et mise en scène par Jacques Nantel, cette lecture créative sera une première et revisitera la pièce qui a été jouée il y a onze ans.

Placée sous la présidence d’honneur du conseiller municipal Raymond Tessier, la présentation de cette pièce, qui vise aussi à souligner le prochain 175e anniversaire de cette rébellion, constituera l’activité de financement de cette année de la troupe de théâtre basée à Saint-Eustache. «Cette version est une lecture habillée et unique avec mise en scène avant-gardiste», a commenté Constance Joanette, des Productions L’R de Rien.

La lecture créative est une primeur en soi, puisque cette forme de mise en scène diffère de la simple lecture ou d’une pièce jouée. En effet, comme l’a expliqué le metteur en scène Jacques Nantel, «c’est entre les deux, ça n’existe pas et j’ai voulu aller plus loin en tant que pionnier». Il sera donc ajouté à la lecture du texte, des sons ambiants de l’époque des Patriotes, des images qui seront projetées en arrière-plan et une musique qui accompagnera des moments d’émotion ou de narration. Certains extraits seront également joués par des comédiens costumés comme des bulles temporelles: «Des bouts de scène qui vont devenir magiques comme un petit bout de rêve», de mentionner le metteur en scène.

La pièce Les Voix de la mémoire a été écrite par Claudine Thibaudeau et soutenue par les recherches historiques de Constance Joanette. Il s’agit d’une œuvre de fiction qui relate les faits véridiques d’une époque qui a marqué l’histoire de Saint-Eustache. Un récit également basé sur ce que les femmes et les enfants entourant les Patriotes ont pu vivre et subir pendant cette période. C’est d’ailleurs ces évènements qui ont particulièrement touché Jacques Nantel, marqués par des personnages et une violence trop souvent oubliés: «J’ai mieux compris mon passé et j’ai ressenti la fierté d’être Québécois.»

«Je suis chanceux de vivre des moments historiques qui ont fait l’histoire», a déclaré Raymond Tessier, en conférence de presse. Il a ajouté: «Venez voir les Productions L’R de Rien, vous allez faire partie de l’histoire. Ce sont des projets intelligents qui restent ici, pour les gens de chez nous.»

Tous les fonds ramassés serviront à soutenir l’objectif des Productions L’R de Rien, c’est-à-dire monter des projets permettant l’intégration de comédiens professionnels qui ont des différences, qu’elles soient sociales ou physiques. Il peut s’agir autant de comédiens sortant d’une école ayant des rondeurs, par exemple, que de comédiens oubliés ou en voie de professionnalisation, ayant un style différent pour leur permettre d’être sur le marché du travail.

Les billets pour Les Voix de la mémoire sont actuellement en vente, au coût de 15 $, à la Librairie Fortier du centre commercial Place Saint-Eustache, située au 367, boulevard Arthur-Sauvé, à Saint-Eustache, à la porte le soir des représentations ou auprès des comédiens. Renseignements: 450-623-9516.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Porte ouverte

Section concours



- PUBLICITÉ -
Top