- PUBLICITÉ -
Des marionnettes qui savent piquer la curiosité du jeune public

(Photo Yves Déry) - Une scène de la pièce Ti-Jean chez les Revenants.

Des marionnettes qui savent piquer la curiosité du jeune public

Ti-Jean chez les Revenants

En décembre dernier, le Théâtre de deux mains avait charmé le jeune public avec la présentation de Copeaux de neige, un spectacle de théâtre d’objets et de marionnettes inspiré des légendes de Saint-Nicolas et des anciens mythes germaniques. Le charme était toujours au rendez-vous, le dimanche 18 janvier dernier, avec la présentation cette fois du spectacle de marionnettes intitulé Ti-Jean chez les Revenants.

Un théâtre de marionnettes aux couleurs vives, des décors qui changent continuellement, de multiples accessoires et une vingtaine de marionnettes ont suffi pour capter le regard et l’attention des enfants dès la première minute. Il faut dire que l’histoire comportait en elle tous les ingrédients nécessaires pour piquer la curiosité du jeune public: une méchante sorcière, une princesse transformée en grenouille et un bon samaritain, Ti-Jean, qui doit traverser des chutes maléfiques, un village ensorcelé et une forêt hantée avant d’ultimement affronter la sorcière Baba-Yaga afin que soit renversé le mauvais sort jeté à la princesse. Truffé de clin d’œil à l’actualité, le conte regorge d’allusions faites aux René Angelil, Félix Leclerc, Garou, Sylvie Fréchette et compagnie.

Adapté du conte traditionnel russe La princesse Grenouille et parsemé de personnages issus du folklore québécois, tels la dame Blanche, la fée des dents, le fantôme de L’Isle-aux-Grues, les loups-garous, le bonhomme Sept-Heures, les bûcherons, et autres, le spectacle Ti-Jean chez les Revenants raconte comment notre héros surmonte ses peurs et déjoue les plans d’une sorcière cruelle.

Conçu pour homme-orchestre et marionnettes, Ti-Jean chez les Revenants a pris vie devant nos yeux grâce aux talents de conteur et de musicien de Louis-Philippe Paulus. Un régal pour les yeux et l’imaginaire.

Les bons hamburgers de monsieur Pantalon

Monsieur Pantalon a besoin de personnel pour son restaurant. Dès lors, sa seule serveuse, Colombine, se retrouvera entourée d’Arlequin, un paresseux, et de Pierrot, un personnage directement débarqué de sa lune, un pays étranger. Entre les deux, son cœur balance et Colombine ne sait lequel choisir… Commedia dell’arte des temps modernes, Les bons hamburgers de monsieur Pantalon s’adresse aux enfants âgés de 4 à 10 ans et sa durée sera de 60 minutes. Cette pièce, la prochaine à l’affiche des Petits Théâtres présentés par le Service des arts et de la culture de la Ville de Saint-Eustache, aura lieu, comme à l’habitude, au Centre d’art La petite église, dans le Vieux-Saint-Eustache, le dimanche 15 février, à 11 h. Renseignements et billetterie: 450-974-ARTS (2787) ou [www.lapetiteeglise.com].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top