- PUBLICITÉ -
Daniel Doucet donne vie au «Roxane Café»

Photo Benoît Bilodeau - L'auteur-compositeur et interprète Daniel Doucet dévoilera les pièces de l'album Roxane Café lors d'un spectacle-lancement qui aura lieu le mardi 1er mai prochain au Centre d'art La petite église.

Daniel Doucet donne vie au «Roxane Café»

Un album-dédié à la mémoire de Roxane Caza

Le temps d’un album et d’un spectacle-lancement, le «Roxanne Café» prendra vie grâce à l’auteur-compositeur et interprète Daniel Doucet qui a ainsi voulu rendre un dernier hommage à la «douce» avec laquelle il a partagé un peu plus de deux ans de sa vie.

Ce «Roxane Café» , c’est le petit coin bistro que l’Eustachoise Roxane Caza, décédée il y a un presque an déjà, avait aménagé chez elle, avec miroir, lumières, comptoir pour y déposer un verre et tabourets. Et, accrochée au mur, une pancarte en bois sur laquelle on pouvait justement lire «Roxane Café» . C’est en revoyant cette pancarte, après le décès de sa blonde, que l’idée de faire justement vivre le «Roxane Café» est venue à l’idée de Daniel Doucet.

«Ça m’a inspiré, ça m’a allumé. J’ai écrit cette chanson Roxane Café, point de départ de cet album qui sort finalement» , de raconter Daniel Doucet, un musicien aguerri, et épris de reggae qu’il a découvert jeune quand son père travaillait dans les îles Caïman. Cet amour du reggae et de la musique du sud des Caraïbes le mènera même d’ailleurs à fonder le groupe Gentle Virus, au sein duquel son frère André et son fils Philippe feront notamment partie.

Après avoir passé 30 ans de sa vie à Laval-Ouest, il s’installe à Saint-Eustache, ce qui lui ouvre les yeux davantage sur ses racines québécoises et sur l’histoire des patriotes, au moment même où la formation Gentle Virus, après 18 ans d’existence, connaît un certain essoufflement

Et cette rencontre avec Roxane

«Aux alentours donc de 2014, je suis passé à autre chose, à d’autres sortes d’écritures et de musiques. Disons que je suis devenu un artiste plus francophone. J’ai aussi commencé à m’intéresser à Félix Leclerc; à en jouer en spectacle» , de raconter Daniel Doucet qui aime cependant toujours glisser ici et là une pièce de Bob Marley lorsqu’il se produit au café Mina, dans le Vieux-Saint-Saint-Eustache.

«Puis, un jour, j’ai rencontré une fille de Saint-Eustache, la belle Roxane, qui résidait sur la rue Saint-Louis, dans une maison vieille de 108 ans qui ressemble un peu à la maison des Dalton. On est tombé en amour. J’ai eu une belle histoire d’amour avec elle, ce jusqu’à ce qu’elle décède malheureusement, et rapidement, d’un cancer du sein, au mois de mai 2017» , se remémore le musicien.

Après ce décès, il s’est à mis écrire, après cette chanson intitulée Roxane Café, plusieurs autres textes sur sa «blonde» , au moins 75 en un an, lesquels s’ajoutent à d’autres chansons écrites du vivant de celle qui avait aussi pour prénom Marie-Paule et qui avait des racines polonaises.

Un album de 15 chansons

De ces nombreux textes, Daniel Doucet en a finalement retenu 15, majoritairement en français, qu’il a enregistrés en studio à Laval avec une quinzaine de musiciens et de choristes. Sur l’une de ces chansons, My Girl From Poland, on peut même entendre la voix de Roxane.

Ce sont ces 15 chansons, aux rythmes variés (oui, il y a du reggae), empreintes de joie et de cet amour qu’il avait pour sa blonde, que Daniel Doucet interprétera avec huit ou neuf musiciens sur la scène du Centre d’art La petite église, le mardi 1er mai prochain, à compter de 19 h 30, à l’occasion du lancement de l’album Roxane Café.

«C’est sûr que je suis très excité de les présenter. Ce sera aussi pour moi l’occasion de tourner en quelque sorte la page. Bien sûr, je n’oublierai jamais ma belle Roxane, mais il faut aussi que je passe, et je crois que c’est normal, à autre chose» , de dire celui qui aura incidemment l’occasion de se produire le 24 juin prochain, le temps de quelques chansons, lors des festivités entourant la Saint-Jean-Baptiste à Saint-Eustache.

Si les billets pour ce spectacle-lancement sont à toutes fins presque tous vendus (il en restait une dizaine en début de semaine, disponibles à la billetterie du Service des arts et de la culture de la Ville de Saint-Eustache que l’on peut joindre au 450 974-2787), il sera tout de même possible de se procurer par après l’album Roxane Café, vendu au coût de 20 $ l’exemplaire, via la page Facebook, à l’adresse [http://www.facebook.com/danieldoucet55].

Voilà, l’invitation à découvrir ce fameux «Roxane Café» est donc lancée! Et disons-le, c’est une fort jolie invitation que n’aurait sûrement pas refusée Marie Paule Roxane Caza elle-même!

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours



- PUBLICITÉ -
Top