- PUBLICITÉ -
L’entraîneur-chef de la délégation de Cycle-Max Racing, en compagnie des jeunes qui participeront aux championnats du monde de BMX à Rock Hill, en Caroline du Sud.

Louis-José Houde et Michel Côté tiennent la vedette dans

De père en flic 2: une comédie drôle et efficace

De père en flic 2

La semaine dernière, je vous avais annoncé que mon prochain visionnement serait La guerre de la planète des singes. À la suite d’un problème technique empêchant la projection, j’ai décidé d’aller voir De père en flic 2 d’Émile Gaudreault (qui a également réalisé la première mouture en 2009).

Dans cette suite, la relation entre Jacques Laroche et son fils Marc est encore très tendue. Les deux policiers sont forcés de collaborer à nouveau, alors qu’ils doivent infiltrer un bootcamp pour couples afin de se rapprocher du bras droit du chef de la mafia, participant à la thérapie de groupe avec sa conjointe. Jacques sera l’assistant du psychologue et Marc prendra part à la thérapie avec son amoureuse, Alice. Comme leur union bat de l’aile, ils espèrent faire d’une pierre deux coups en sauvant leur relation tout en menant à terme leur mission. Mais les choses seront plus compliquées que prévu.

Ce n’est pas le scénario qui va faire la fureur de ce long métrage québécois. Son manque d’originalité, ressemblant sur plusieurs points au premier opus, est flagrant.

Des acteurs performants

Par contre, le récit puise sa force dans la performance des acteurs. Michel Côté et Louis-José Houde forment un duo père-fils qui fonctionne toujours aussi bien. Je peux même dire que Louis-José a amélioré son jeu d’acteur depuis la dernière fois. Michel, interprétant Jacques, n’hésitera pas à mettre son grain de sel dans chacun des ménages. Les événements provoqués sont peut-être exagérés à l’occasion, mais très drôles, permettant de rire un bon coup. Karine Vanasse, qui incarne la blonde de Marc, a le talent nécessaire pour jouer dans une comédie. Une première pour l’actrice. De plus, le couple formé de Patrice Robitaille et Julie Le Breton est très efficace, rempli de surprises permettant de faire avancer l’intrigue.

Les acteurs secondaires ont également leurs moments de gloire. Le couple d’Yves Jacques et Diane Lavallée, complètement blasé; Mariana Mazza et Medhi Bousaidan, de jeunes parents, se sont éloignés depuis l’arrivée de leur bébé; les amoureux Mathieu Quesnel et Sylvie Potvin, malgré la différence d’âge, ont peur de se laisser; et Sonia Vachon et Hélène Bourgeois-Leclerc sont au camp puisque cette dernière n’a plus de libido depuis plusieurs années. Les situations sont absurdes, démesurées, mais comiques et percutantes.

Je n’ai aucun doute que ce «blockbuster» québécois sera l’un des succès estivaux.

La semaine prochaine, il sera question du film Dunkerque.

Découvrez le site [cine-techno.com] afin de consulter les critiques et l’actualité DVD et Blu-ray.

Ma note: 7,5/10

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top