- PUBLICITÉ -
Un retour réussi pour une famille incroyable

Les membres de la famille Parr sont de retour, 14 ans après le premier film les mettant en vedette.

Un retour réussi pour une famille incroyable

Les Incroyable 2

Lisez la critique de Sébastien Trottier sur un film qui vient de prendre l’affiche dans les salles de cinéma. Cette semaine: Les Incroyables 2.

Lors de la sortie du premier volet des Incroyable, en 2004, le genre «superhéros» en était encore à leur tout début. Pourtant, il a su se démarquer, au point que les amateurs demandent une suite. Il aura fallu quatorze ans pour que Brad Bird revêtisse son costume de réalisateur pour nous offrir un bijou cinématographique.

Malgré les années, le pouvoir de l’animation nous permet de retrouver la famille Parr, seulement quelques secondes après la fin de leur précédente aventure, alors qu’on peut finalement voir la conclusion de leur affrontement avec «le mineur» .

Toujours forcée de vivre dans l’anonymat, après que le gouvernement a fait interdire les superhéros, la famille fera la rencontre d’un président d’entreprise désirant démontrer à la population que les superhéros sont utiles et nécessaires. Élastofille deviendra la porte-parole de cette campagne, et se lancera aux trousses d’un vilain qu’on appelle l’Hypnotiseur. Pendant qu’Helen savoure son retour sur le devant de la scène, Bob, qui rêve de porter à nouveau son costume de M. Incroyable, doit rester à la maison pour s’occuper des enfants.

Une véritable suite

Le scénario propose une véritable suite (même si le cercle familial fait encore partie des thèmes principaux) avec des enjeux comme l’égalité homme femme dans le monde du travail, la jalousie professionnelle, le mari confiné à la maison pour gérer les devoirs de Dashiell, et les relations sentimentales de Violette. Les scènes d’action captivantes (notamment la poursuite à moto) sont portées par la musique de Michael Giacchino. Les nombreux moments humoristiques sont drôles et efficaces, principalement avec Bob jonglant avec les tâches familiales. La gestion des superpouvoirs (lévitation, multiplication, transformation, disparition) de bébé Jack-Jack n’est pas une mince affaire. Le combat de ce dernier avec un animal masqué est tordant.

Frozone gravite encore autour de la famille Parr, et il n’est pas le seul. Plusieurs protagonistes aux pouvoirs particuliers viendront prêter main forte, notamment Voyd, utilisée brillamment au sein de l’intrigue, pouvant ouvrir des portails afin de se déplacer rapidement.

Le cinéaste offre une excellente suite, maîtrisée et dynamique, se concluant par une nouvelle réussite pour le studio Pixar.

La semaine prochaine, il sera question du film Monde jurassique: Le royaume déchu.

D’ici là, découvrez le site [cine-techno.com] afin de consulter les critiques et l’actualité DVD et Blu-ray.

Ma note: 8,5 /10

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Portes ouvertes

- PUBLICITÉ -
Top