- PUBLICITÉ -
Les cambrioleuses prennent la relève

Les Cambrioleuses Prennent La Relève

Les cambrioleuses prennent la relève

Debbie Ocean 8

Lisez la critique de Sébastien Trottier sur un film qui vient de prendre l’affiche dans les salles de cinéma. Cette semaine: Debbie Ocean 8.

La trilogie Danny Ocean que Steven Soderbergh a réalisée au début des années 2000, est une référence dans le genre «film de cambriolage» . Ce long métrage, dérivé de la franchise originale, fait place à une distribution complètement féminine, sous la direction de Gary Ross (Hunger Games).

Cinq ans, huit mois et 12 jours, c’est le temps qu’il aura fallu à Debbie (Sandra Bullock), la sœur de Danny, afin de peaufiner son plan. À sa sortie de prison, elle reprend aussitôt contact avec sa vieille complice Lou (Cate Blanchett), et l’invite à participer à son arnaque. Le but: voler un collier de diamants de la maison Cartier, d’une valeur de 150 millions de dollars, pendant qu’il est au cou de la célèbre star Daphne Kluger (Anne Hathaway), lors du gala annuel du Metropolitan Museum de New York. Pour réussir, les deux amies recrutent Amita (Mindy Kaling), une bijoutière, Constance (Awkwafina), une escroc, Tammy (Sarah Paulson), une receleuse, Nine Ball (Rihanna), une hackeuse et Rose (Helena Bonham Carter), une styliste.

Tout comme les scénarios précédents, celui-ci mélange efficacement le suspense et les dialogues humoristiques. La scène d’introduction instaure le ton pour le reste de l’histoire, alors que Debbie se procure facilement (et gratuitement) des vêtements, des produits de beauté, et une chambre d’hôtel. Cependant, les voleuses n’ont pas beaucoup d’éléments imprévus dans le but de varier l’intrigue. Le récit ne fait qu’exposer le plan établi tel que prévu. Il n’y a qu’un seul véritable «twist» divulguant le huitième membre de ce vol audacieux.

Des personnages amusants

Se situant dans un lieu différent de l’antécédente saga, il se démarque de l’ambiance des casinos plutôt avec une soirée privée aux décors et costumes luxueux. Plusieurs vedettes, notamment Kim Kardashian, Katie Holmes, Olivia Munn et Serena Williams, ainsi que certains protagonistes déjà vus auparavant au sein de la franchise font de brèves apparitions.

Interprétant des personnages amusants, les actrices ont chacune leurs moments de gloire. Sandra Bullock à la tête du groupe, et Anne Hathaway en mannequin vaniteuse, se démarquent du lot. À noter que Rihanna m’a bien fait rire en fumant un joint, pendant qu’elle pirate le système.

Debbie Ocean 8 est un divertissement léger, qui a capté mon attention, dans la même lignée que les œuvres originales.

La semaine prochaine, il sera question du film Les Incroyable 2.

D’ici là, découvrez le site [cine-techno.com] afin de consulter les critiques et l’actualité DVD et Blu-ray.

Ma note: 7,5

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours



- PUBLICITÉ -
Top