- PUBLICITÉ -
La jeunesse de Han Solo dévoilée

La Jeunesse De Han Solo Dévoilée

La jeunesse de Han Solo dévoilée

Solo: Une histoire de Star Wars

Lisez la critique de Sébastien Trottier sur un film qui vient de prendre l’affiche dans les salles de cinéma. Cette semaine: Solo - Une histoire de Star Wars.

Han Solo, légendaire contrebandier de La guerre des étoiles, possède maintenant son histoire d’origine. Deuxième film dérivé de l’œuvre principale (après Rogue One en 2016), de nombreuses rumeurs ont circulé sur les difficultés du tournage après que les réalisateurs Chris Lord et Phil Miller ont été remplacés par le vétéran Ron Howard (Un homme d’exception, Rush et Inferno).

Au cours de cette périlleuse aventure dans les bas-fonds d’un monde criminel, Han Solo va faire la connaissance de son imposant futur copilote, Chewbacca, croiser la route du charmant escroc Lando Calrissian, et évidemment, embarquer pour la première fois à bord du Faucon Millenium.

Offrant un scénario rempli d’action et d’humour, peu d’éléments viennent surprendre le spectateur. Les références à la jeunesse de Han que nous avons entendues dans les épisodes IV, V et IV sont toutes présentes. Il suffit de les cocher sur notre liste lorsqu’on les voit.

En enlevant toutes les références à Star Wars, le récit reste cohérent. Donc, d’un certain point de vue, on peut lui reprocher qu’il n’est pas assez ancré à l’univers auquel il appartient.

Des effets spéciaux derniers cris

C’est tout à fait le contraire pour ces effets spéciaux dernier cri. Que ce soit lors de la poursuite en voiture, la visite des différentes planètes, ou l’attaque spectaculaire du train, on nous en met plein la vue.

Alden Ehrenreich tenant le rôle-titre incarne avec justesse le personnage iconique auparavant interprété par Harrison Ford. On retrouve les mêmes traits de caractère, mais dans une version plus naïve.

Donald Glover s’amuse beaucoup sous les apparences de Lando. Deux nouveaux protagonistes jamais vus auparavant font leur apparition. Qi’ra (Emilia Clarke) et Tobias Beckett (Woody Harrelson) qui ont eu un impact important sur la vie de Solo. La présence du droïde humanoïde L3 ne manque pas d’intérêt. Sa présence aura un grand impact émotionnel pour Lando.

Le long métrage est un excellent divertissement sans toutefois apporter du contenu dont les amateurs de Star Wars ignoraient. Une production pour plaire au jeune public, et laissant les véritables fans sur leur faim.

La semaine prochaine, il sera question du film En pleine tempête.

D’ici là, découvrez le site [cine-techno.com] afin de consulter les critiques et l’actualité DVD et Blu-ray.

Ma note: 7.5 / 10

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top