- PUBLICITÉ -
La famille avant tout!

Miguel, un jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré: le Pays des Morts!

Coco: La famille avant tout!

Coco

Lisez la critique de Sébastien Trottier sur un film qui vient de prendre l’affiche dans les salles de cinéma. Cette semaine: Coco.

Lorsque j’ai vu la première bande-annonce de ce 19e long-métrage sous la bannière Pixar, cela m’a fait penser immédiatement à La légende de Manolo, une production ayant le même sujet parue en 2014. Le studio réussit à mettre la barre encore plus haute, puisque vous ne verrez plus jamais votre famille et n’irez visiter vos défunts de la même façon.

Les événements se passent au Mexique, la veille de la grande fête rendant hommage aux personnes décédées, alors que Miguel rêve de devenir musicien. Il doit vivre sa passion en secret, puisque sa famille a banni la musique depuis des générations. Alors qu’il est à la recherche d’une guitare pour participer à un concours, il emprunte celle de son idole — Ernesto de la Cruz — dans son mausolée, et est immédiatement transporté dans le monde des disparus. Il rencontre alors ses ancêtres qui refusent de le retourner dans le monde des vivants, à moins qu’il accepte d’abandonner ses ambitions de devenir musicien. Miguel refuse les conditions familiales et part à la recherche de son arrière-grand-père musicien qui pourra, croit-il, l’aider et le comprendre.

Cette histoire, racontée simplement, ne s’aventure pas dans un scénario trop compliqué. Miguel a une grande famille, mais on nous présente quelques membres seulement. Ceux-ci sont bien développés et nous éprouvons pour eux certaines émotions lors de leurs péripéties.

A priori, on pense que le monde des morts est terrifiant. Ironiquement, nos ancêtres ont une seconde vie festive, amicale, colorée et joyeuse. Alors, quoi de plus vivant!

L’importance de la famille, les souvenirs, sont des thèmes exploités au fil du récit. Tout comme la musique latine, via de nombreux numéros. Le long-métrage s’attarde aux moindres détails afin de nous faire vivre des moments de pur bonheur.

Le retour de la Reine des neiges

Avant le programme principal, un court-métrage de La Reine des neiges est présenté. Celui-ci met en vedette Olaf qui est à la recherche des traditions des fêtes pour les deux sœurs (Anna et Elsa) ainsi que Kristoff, qui font également partie du conte. Les différents protagonistes poussent quelques chansons durant les 20 minutes que dure cette production. Amusant et drôle, il permet de pouvoir patienter jusqu’à la sortie du second opus prévu en 2019.

La semaine prochaine, il sera question du film Junior majeur.

D’ici là, découvrez le site [http://cine-techno.com] afin de consulter les critiques et l’actualité DVD et Blu-ray.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top