- PUBLICITÉ -
Susie Arioli – Yannick Rieu

Susie Arioli: Spring –  Yannick Rieu: Da  Li

Susie Arioli – Yannick Rieu

Susie Arioli: Spring (Spectra Musique) – [http://susiearioli.com/fr] – Alors que l’automne vient tout juste de prendre racine, voilà la chanteuse montréalaise Susie Arioli qui nous arrive avec un nouveau CD dont le titre évoque sans détour le printemps. Neuvième album auquel collabore la chanteuse née à Toronto en 1963, y compris une captation musicale lors du Festival international de jazz de Montréal, ce nouvel album est le premier sur lequel le nom du guitariste Jordan Officer n’apparaît pas. C’est aussi la première fois que la chanteuse de jazz nous propose des chansons de son cru, quatre en tout. Les huit autres pièces sont des standards de jazz que Susie Arioli livre, comme à l’habitude, avec sa voix toujours très feutrée. Dirigée par le légendaire réalisateur John Snyder – récipiendaire d’un Grammy pour son travail avec la regrettée Etta James –, la Montréalaise est entourée d’un collectif de neuf musiciens mené par le pianiste et vibraphoniste Don Thompson, à savoir le batteur Terry Clarke, le contrebassiste Neil Swainson et le guitariste Reg Schwager, ainsi qu’une puissante section de cuivres composée de Phil Dwyer, Andy Ballantyne, Shirantha Beddage, Kevin Turcotte et Kelsley Grant. Un album qui évoque le printemps et qui sera, surtout, réconfortant d’écouter au cours des mois d’automne et d’hiver à venir.

Yannick Rieu: Da  Li (Song Records) – [www.yannickrieu.com] – Inspiré par ces récents voyages en Chine, où il a offert plusieurs concerts ces dernières années, le compositeur et saxophoniste Yannick Rieu a choisi, pour son nouvel album, de justement s’inspirer des musiques et du langage musical que ce pays cache. Voici donc réunies sur cet album qui vient tout juste de paraître huit pièces instrumentales où Rieu jette des ponts entre deux cultures qui paraissent peu compatibles: celle, orientale et traditionnelle de la Chine, et l’autre, occidentale et urbaine du jazz. Da Li est d’ailleurs le nom d’une ville ancestrale de la province chinoise du Yunnan. Accompagné de Samuel Joly (batterie), Jean-Sébastien Williams (guitare), Morgan Moore (contrebasse et basse électrique), François Lafontaine (claviers) et Joe Grass (pedal steel sur shift), Yannick Rieu nous fait donc découvrir ici de nouvelles sonorités fort originales. Intéressant!

Pour découvrir d’autres nouveautés en rafale, cliquez sur les albums suivants:

Cécile McLorin Salvant: For One to Love (Justin Time/Mack Avenue)

Les Chiclettes: Voyage à trois (Les Chiclettes)

Vishtèn: Terre Rouge (Vishtèn Musique)

Gypsy Kumbia Orchestra: Revuelta Danza Party (Girovago Productions)

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top