- PUBLICITÉ -
Le mur du son

Alfa Rococo: L’amour et le chaos (Coyote Records)

Corneille: Love & Soul (Musicor)
Judith Owen: RedisCOVERed (Twanky Records)

Le mur du son: Alfa Rococo, Corneille et Judith Owen

Découvrez de nouvelles sorties musicales. Cette semaine: Alfa Rococo, Corneille et Judith Owen.

Alfa Rococo

L’amour et le chaos

Coyote Records

[http://alfarococo.com]

 

Onze ans très exactement après le lancement de l’album Lever l’ancre, que l’on avait découvert un 1er mai, Alfa Rococo a décidé de choisir cette même journée pour lancer un quatrième album en carrière. Il y avait presque quatre ans déjà que le duo que forment Justine Laberge et David Bussières nous avait présenté de nouvelles chansons. Cette fois, ce sont 11 pièces, dont deux courts morceaux musicaux qui ouvrent et ferment l’album, qu’Alfa Rococo nous propose de découvrir, y compris ce premier extrait intitulé Incendie. Encore aujourd’hui, même si la surprise n’est pas la même, Alfa Rococo a toujours ce don de nous faire entendre des chansons accrocheuses, portées par une musique pop aux arrangements toniques et modernes.

 

Corneille

Love & Soul

Musicor

[http://www.corneilleofficiel.com]

 

Après avoir fait paraître six albums et publié son autobiographie Là où le soleil disparaît, l’auteur-compositeur et interprète Corneille a choisi, pour son septième album en 20 ans de carrière, d’interpréter des chansons qui ont bercé son enfance au Rwanda. Ce sont donc 12 grands succès des années 1980 et 1990 popularisés par notamment les Toto, Wham !, Spandau Ballet, Sade, Lenny Kravitz, Earth, Wind & Fire, Tracy Chapman, Simply Red, The Alan Parsons Project et Cindy Lauper que celui-ci nous offre en versions dansantes ou encore acoustiques. Et celui-ci se les réapproprie d’ailleurs joliment, et on risque d’en entendre plusieurs de ces reprises cet été…

 

Judith Owen 

RedisCOVERed

Twanky Records

[http://www.judithowen.net]

 

Après l’album Somebody’s Child, salué par la critique, et de nombreux concerts, que ce soit en tête d’affiche ou en ouverture de la tournée de Bryan Ferry à travers l’Europe et l’Amérique du Nord, l’auteure et interprète Judith Owen a décidé, comme elle dit elle-même, de «déconstruire et de reformuler» 12 chansons de son choix et de les réinterpréter à sa manière. On compte, parmi celles retenues, des chansons de Joni Mitchell, qui l’a grandement influencée, mais aussi de Grease, Justin Timberlake, des Beatles, Donna Summer et Wild Cherry. Un répertoire varié que la chanteuse fait surtout sien dans son interprétation et les arrangements retenus.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Porte ouverte

Section concours



- PUBLICITÉ -
Top