- PUBLICITÉ -
Florent Vollant et Yann Perreau

Florent Vollant: Eku Mamu - Yann Perreau: Un serpent sous les fleurs

Florent Vollant et Yann Perreau

Florent Vollant

Eku mamu

Disques Tempête

www.florentvollant.com

Un nouvel album de Florent Vollant est toujours une bonne nouvelle surtout quand on sait que celui-ci nous les offre au compte-gouttes depuis qu’il fait cavalier seul. Effectivement, l’artiste innu, qui compte maintenant 25 ans de carrière, nous propose ces jours-ci un troisième album solo. Les deux précédents, rappelons-le, ont paru en 2003 (Katak) et 2005 (Niapaiamiana). Après avoir collaboré à divers projets musicaux au cours des dernières années, Florent Vollant nous revient finalement avec de nouvelles chansons, la très grande majorité (neuf sur onze) interprétée en innu. L’album Eku Mamu (prononcer «Eku Mamo»), qui signifie «Tous ensemble», permet à Florent Vollant de renouer avec des thèmes qui lui sont chers – la terre, la famille et l’espoir –, portés par des sonorités tantôt folk, blues, amérindiennes et même… country. Du nombre des chansons, il reprend Mother She Knows, une chanson anglaise du guitariste huron-wendat Gilles Sioui. Il reprend aussi Que la lune est belle ce soir, un classique de la musique western popularisé par Julie Daraîche. Mentionnons, au passage, la collaboration de Claude McKenzie, son ancien complice du duo Kashtin, sur la pièce Nikanish, et celle de Zachary Richard sur Ekuan Ishpesh, une pièce dans laquelle les langues innue et française se retrouvent. Pour le reste, Florent Vollant demeure fidèle à lui-même et nous offre, encore une fois, un album empreint d’une belle sérénité. Et ça, ça fait toujours du bien! (Benoît Bilodeau).
•••

Yann Perreau

Un serpent sous les fleurs

Bonsound Records

www.yannperreau.com

Véritable bête de scène lorsqu’il se produit en spectacle, l’auteur-compositeur et interprète Yann Perreau est très certainement l’un de sa profession qui ne fait pas les choses comme les autres. Ainsi, pour le lancement de son nouvel album, c’est en tenant un serpent qu’il est apparu sur scène pour une courte prestation. Une allusion, bien sûr, au titre de son nouvel opus, Un serpent sous les fleurs, qui sort un peu plus d’un an après l’album live Perreau et la Lune. Encore une fois, Yann Perreau nous offre un album des plus explosifs, des plus énergiques, et une grande diversité de styles (rock, électro, pop), de musique parfois planante, parfois intense. Pour ce troisième album studio, mentionnons que Yann Perreau s’offre, avec la chanson L’ange sur la mezzanine, un duo avec la chanteuse française Camille. S’il passe d’un style à l’autre, au fil des 11 chansons que l’on retrouve sur l’album, Yann Perreau est fort habile à réunir le tout et en faire quelque chose de très homogène, quelque chose qui s’écoute sans heurts! Un bel album à écouter à fond la caisse durant les mois d’été qui s’annoncent!

Benoît Bilodeau
•••

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top