- PUBLICITÉ -
Chloé Sainte-Marie - Pink Martini

Chloé Sainte-Marie: Nitshisseniten e tshissenitamin (Je sais que tu sais) - Pink Martini: Splendor in the Grass

Chloé Sainte-Marie – Pink Martini

Chloé Sainte-Marie

Nitshisseniten e tshissenitamin (Je sais que tu sais)

GSI Musique

www.chloesaintemarie.com

Après avoir interprété la poésie de Gaston Miron, Gilles Carle, Denise Boucher et autres sur ses précédents albums, sur des musiques souvent signées par Gilles Bélanger, Chloé Sainte-Marie a choisi cette fois de chanter les textes de Philippe McKenzie. Philippe McKenzie? Considéré comme l’initiateur du mouvement folk-innu contemporain dans les années 1970, Philippe McKenzie a été le premier à chanter sa langue chez les Innus. L’auteur-compositeur a également écrit la musique du film La Postière, de Gilles Carle. La chanteuse a ici retenu 16 textes de McKenzie qui signe également toutes les musiques. Les textes, entièrement chantés en langue innue, ont tous été traduits en français et se retrouvent dans un beau livret agrémenté de dessins de Gilles Carle, lui-même métis Algonquin. Artiste humaniste, engagée et sensible, Chloé Sainte-Marie nous offre un album tout à fait lumineux, porté par des arrangements musicaux dépouillés et sobres, avec violon, violoncelle, accordéon, claviers, percussions, guitares et harmonies vocales. On appréciera surtout la voix de Chloé Sainte-Marie, sans aucun doute la seule qui pouvait s’approprier de la sorte ce fort bel hommage rendu à la culture innue. Et, disons-le, pas besoin de comprendre la langue innue pour être touché droit au cœur par cet album.
•••

Pink Martini

Splendor in the Grass

Heinz Records – Audiogram

www.pinkmartini.com

Sans aucun doute le plus européen des groupes américains, la formation Pink Martini, originaire de Portland, en Oregon, s’offre un quatrième album qui, encore une fois, propose un coquetel de pièces des plus enivrantes et à saveur multiculturelle. Sur cet album de la formation de douze musiciens, dirigée par le pianiste Thomas Lauderdale, qui maîtrise toujours tant bien que mal la langue française apprise à l’école secondaire, on a droit à 14 pièces, soit neuf titres originaux et quatre reprises, dont trois collaborations. Parmi les reprises, notons la pièce Sing, dans un duo multilingue, pièce tirée de l’émission Sesame Street, qui fête ces jours-ci ses 40 ans. Comme elle en a pris l’habitude, la formation nous propose des chansons interprétées plus souvent qu’autrement par la toujours excellente chanteuse China Forbes dans des langues diverses, dont l’anglais, le français, l’espagnol et l’italien. Il y a même une pièce chantée en… napolitain. Bref, un nouveau coquetel musical à écouter… sans modération!
•••

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top