- PUBLICITÉ -
Atomic 5 – Freddy Koella

Atomic 5: Atomic 5 - Freddy Koella: Undone

Atomic 5 – Freddy Koella

Atomic 5

Atomic 5

Effendi Records

[www.myspace.com/atomic5music]

Gagnant du concours Jazz en Rafale Jupiter-Vandoren 2010, dont le prix était un contrat d’enregistrement avec la maison de disque montréalaise Effendi, le quintette Atomic 5 peut enfin faire entendre son tout premier album, une collection de neuf pièces instrumentales. Formé au cours de l’automne 2008 par le New-Yorkais Steven Salcedo (saxophone ténor), les Montréalais Nicolas Godemaire (guitare) et Beavan Flanagan (piano), et les Torontois Kathryn Palumbo (contrebasse) et Aaron Landsberg (batterie), alors que ceux-ci étudiaient à l’Université McGill, Atomic 5 est déjà quelque peu connu des amateurs de jazz pour avoir joué en première partie lors du spectacle du réputé pianiste cubain Omar Sosa. La formation s’est également produite devant une foule de 4 000 personnes à l’édition 2009 du Festival international de jazz de Montréal. Ce premier disque, expliquent les musiciens, représente deux années de travail durant lesquelles ceux-ci ont «simplement essayé de faire une musique qui nous rejoint personnellement, sans essayer de se mettre des barrières de styles ou de genres». Effectivement, la formation exécute des pièces aux styles assez variés, sur lesquelles chacun des musiciens a l’occasion de s’exprimer puisque la plupart des pièces font plus de six minutes. Mentionnons qu’Atomic 5 sera en spectacle le samedi 2 juillet, à 20 h, sur la scène CBC/Radio-Canada, dans le cadre du Festival international de jazz de Montréal.

 

Freddy Koella

Undone

Tôt ou Tard – Wagram Music

[www.freddykoella.com]

Né en 1958 à Mulhouse, une importante ville d’Alsace, en France, installé en Californie depuis une vingtaine d’années, le guitariste Freddy Koella est connu pour avoir accompagné sur scène les Willy Deville, Bob Dylan, Francis Cabrel, k.d. lang, Carla Bruni, Zachary Richard et Lhasa de Sela, décédée il y a un an et demi. Six ans après l’album Minimal, voilà que le guitariste sort un deuxième album regroupant dix pièces instrumentales, portant toutes sa signature, dont une, Snow, inspirée du souvenir de Lhasa. Enregistré en une journée à Los Angeles, l’album Undone se veut un «éloge de la lenteur, un voyage intérieur vers la sérénité, une suite d’instants volés à l’agitation du monde». Les amateurs de guitare seront charmés par ce guitariste que l’on aime qualifier de «virtuose», qui l’est effectivement, et que l’on se doit d’écouter avec attention. Ces mêmes amateurs se réjouiront également de savoir que Freddy Koella sera de passage à Montréal le samedi 2 juillet à la Cinquième salle de la Place des Arts dans le cadre de la série Guitarissimo du Salon de guitare de Montréal.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top