- PUBLICITÉ -
CD – CD – CD

CD – CD – CD

Susie Arioli featuring Jordan Officer

Night Lights

Spectra Musique

www.susiearioli.com

Après avoir rendu hommage au légendaire chanteur country Roger Miller, avec le précédent album Learn To Smile Again, la chanteuse Susie Arioli et son fidèle comparse guitariste Jordon Officer renouent, pour notre plus grand plaisir il va sans dire, avec le jazz vocal. Cinquième album de la chanteuse montréalaise depuis la parution du tout premier, en 2001, Night Lights regroupe effectivement 14 pièces, dont plusieurs standards de jazz, puisées plus précisément dans le volet jazz vocal de l’American songbook. Des chansons comme Blue Skies et How Deep Is The Ocean, d’Irving Berlin, It’s You Or No One, de Sammy Cahn, You Go To My Head, du tandem Fred Coots et Haven Gillespie, The Very Thought of You, de Ray Noble, Beyond the Sea, version anglaise de La mer, de Charles Trenet, traduite à l’époque pour Bobby Darin, et Lumière de nuit, version française de Night Lights, de Gerry Mulligan, que Susie Arioli a elle-même traduite de concert avec son amie Nina Duval, figurent ainsi parmi les pièces de ce nouvel album. Encore une fois, la chanteuse nous séduit avec sa voix douce et chaude, avec sa façon bien à elle de reprendre ces fameux standards de jazz. Et encore une fois, le guitariste Jordan Officer, également réalisateur de cet album, joue toujours un rôle des plus importants dans la facture musicale des pièces retenues. Encore une fois, il est sans reproche. Aussi, on retrouvera un nouveau venu en la personne de Bill Gossage à la contrebasse. Dix ans après nous avoir épatés un certain soir de juillet au Festival international de jazz de Montréal, Susie Arioli sait toujours comment faire pour nous envoûter.

Martin Deschamps

Le piano et la voix

MDI – Dep

www.martindeschamps.com

Après l’album Intense, résolument rock, presque hard rock, Martin Deschamps a décidé, semble-t-il, de nous surprendre en effectuant tout un virage musical. Effectivement, le sixième album en carrière qu’il nous propose ces jours-ci en est un tout en piano, tout en voix et tout en douceur. Le rockeur nous offre ici 12 chansons qu’il a choisi d’interpréter avec pour seul accompagnement un simple piano. En fait, ce sont neuf pianistes, les Vic Vogel, Paul Baillargeon, Daniel Lavoie, Guy Saint-Onge, Lorraine Desmarais, Richard Abel, Bernard Quessy, Claude «Mégo» Lemay, chef d’orchestre de Céline Dion, et Marco Tessier, qui ont participé à l’enregistrement de ces différentes chansons. En plus des 12 chansons, dont quatre de ses compositions et une de Daniel Lavoie, l’album comprend, en bonus, la pièce qu’il interprète pour le 400e anniversaire de la Ville de Québec, La plus belle fleur du Saint-Laurent. Parmi les chansons retenues, mentionnons La voix que j’ai, un texte de Gerry Boulet, et Ma petite douceur, écrite pour sa petite fille Lou. Si ce changement de cap, temporaire dit-il, avait pour but de nous surprendre, on peut dire sans hésiter que Martin Deschamps a tout à fait réussi son coup!

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top