- PUBLICITÉ -
Carolyne Mailhot: chanter pour les gens de sa région

Carolyne Mailhot en spectacle dans le cadre des Dimanches en douceur, au Centre d’art La petite église, le 28 octobre dernier.

Carolyne Mailhot: chanter pour les gens de sa région

En spectacle à Saint-Eustache

Dans le cadre des Dimanches en douceur présentés par le Service des arts et de la culture de la Ville de Saint-Eustache, le Centre d’art La petite église de Saint-Eustache a accueilli, le 28 octobre dernier, la chanteuse Carolyne Mailhot.

Originaire de Deux-Montagnes et diplômée en théâtre musical du collège Lionel-Groulx, elle a ainsi réalisé un rêve, celui de chanter chez elle, à tout le moins tout près, pour les gens de sa région.

Pour l’occasion, elle a présenté un spectacle exclusivement en français, rassemblant ses coups de cœur et ses influences de la chanson francophone en puisant dans ce vaste répertoire. «Ce sont des chansons qui m’ont façonnée comme artiste», a-t-elle révélé un peu avant d’entrer sur scène.

Il ne s’agit pas d’un premier spectacle solo pour Carolyne, puisqu’elle a déjà chanté au Studio-théâtre de la Place des Arts en 2011.

Lors de ce dimanche matin, elle était accompagnée par quatre musiciens, à la basse, la guitare, au clavier et à la batterie. Plusieurs personnes s’étaient déplacées pour venir entendre celle qui a été présentée, juste avant sa prestation, comme ayant «les airs d’un ange avec les airs de la jeunesse avec une grande sensibilité, sagesse et beauté».

Carolyne Mailhot n’a pas uniquement chanté puisque sa formation en théâtre musical s’est fait sentir. En effet, elle a réellement «interprété» les 15 chansons qu’elle a exécutées, rendant son spectacle dynamique.

La jeune artiste est véritablement entrée dans l’histoire et l’univers des chansons qu’elle prenait plaisir à livrer. Plutôt à l’aise sur scène, elle s’est permis de présenter brièvement certaines pièces devant un public enthousiaste.

La voix de Carolyne est assurée et travaillée, malgré une certaine fébrilité qui l’habitait ce matin-là. Chantant toujours avec un sourire dans la voix, elle a interprété au début Les deux printemps de Daniel Bélanger. Ensuite, elle semble s’être vraiment amusée avec Le cinéma de Claude Nougaro.

Carolyne a également fait rire en présentant la pièce suivante: «Je continue avec une chanson avec laquelle mes parents vont être d’accord.» Et ellea tout de suite amorcé Mauvais caractère, une chanson des Colocs.

Elle a également présenté Belle dans’tête d’Éric Lapointe, dans un ton plus sérieux, disant: «Cet artiste m’a aidée à passer ma première peine d’amour.» Elle est ensuite revenue avec une pièce du répertoire de théâtre musical plutôt ludique.

L’artiste a également visité Les Lost Fingers, Ariane Moffatt, Maurane et Harmonium où, dans ce cas, elle a joué du gazou. Avec Mon amour et ma folie, de Brigitte Boisjoli, la chanteuse a avoué, avant de l’interpréter avec cœur: «Je me suis vraiment fait plaisir. Ça fait longtemps que je la chante et qu’elle tourne dans ma tête.»

Tout au long du spectacle, sa complicité avec ses musiciens s’est aussi fait sentir et la salle s’est laissé emporter dès les débuts pour lui offrir une ovation debout à la fin de son spectacle. Rayonnante, Carolyne Mailhot venait de réaliser un de ses rêves.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top