- PUBLICITÉ -
Chroniques sauvages

Chroniques sauvages: Teshkan (Glénat Québec)

Chroniques sauvages

Au début des temps, les animaux vivaient en harmonie sur terre. Nul ne connaissait la faim ou la soif. Il n’y avait ni proie, ni prédateur, et l’été y était doux et éternel. Mais les animaux s’ennuyaient. Alors un jour, il y eut cette idée de course que remporta, en trichant, Lièvre. Ours, le juge de la course, avait la vue faible et n’avait rien vu de la tricherie. Il déclara donc Lièvre gagnant, au détriment de Cerf qui, fou de rage, tua Ours. Ce fut le premier meurtre commis en ce monde. Depuis, Cerf, animal-totem du clan du Cerf, est poursuivi par Loup, l’ami d’Ours. Pour mettre fin à la disgrâce dont est victime le clan du Cerf, Teshkan, le fils du chef, est chargé de ramener au village une «robe-noire», comme on surnomme les jésuites, afin de se soumettre au dieu des Blancs. Sa quête va l’amener à découvrir un nouveau monde, mais cela ne se fera pas sans souffrance, sans surprise, sans une rencontre déterminante avec un trappeur français et sans ces mauvais rêves que fait inlassablement Teshkan.

Auteur de la série Sagah-Nah, qui compte deux titres publiés aux éditions Soleil Productions, le dessinateur, scénariste et coloriste François Lapierre nous offre ici sa deuxième série, laquelle plonge cette fois dans la mythologie du peuple amérindien. Reconnu pour ses qualités graphiques et son style particulier, l’auteur québécois, né en 1970, a aussi très bonne réputation pour ses couleurs, qu’il réalise non pas à la gouache ou à l’acrylique, mais sur Photoshop. Il a notamment collaboré, comme coloriste, aux six albums de la série Magasin Général, de Loisel et Tripp, et remporté, en 2009, le titre de coloriste de l’année aux Prix Joe Shuster pour ses couleurs dans le tome 4 de cette série.

Avec Chroniques sauvages, dont le premier titre Teshkan (Glénat Québec) vient de paraître, François Lapierre ajoute ici une nouvelle corde à son arc, celle d’être véritablement un auteur et un conteur d’histoire à part entière. Pas étonnant que Loisel ait ce respect envers Lapierre et ait signé l’amicale préface que l’on peut lire au tout début de l’album Teshkan.

• Site Web de François Lapierre: [www.flapierre.com]

• Pour voir la bande-annonce: [www.youtube.com/watch?v=A7jZw2G_E-8&feature=player_embedded#at=13]

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top