- PUBLICITÉ -
Frigiel Bd Picassa

Frigiel et Fluffy: Le mystère des pastèques perdues (Éditions Soleil)

Bushido: Yuri (Dupuis)

Bulles à lire: Frigiel et Fluffy – Bushido

Avant de devenir un classique de la bande dessinée, une série doit nécessairement commencer par un premier titre. Cela a été le cas avec Tintin, Astérix le Gaulois, Spirou et Fantasio, Blake et Mortimer, les Schtroumpfs, Yoko Tsuno, Tif et Tondu, Lucky Luke, et ainsi de suite.

Des nouvelles séries, il en sort chaque année. Selon un rapport de l’Association des critiques et journalistes de bande dessinée (ACJBD), il s’est publié, en 2016, 5 305 livres de bande dessinée (dont 3 988 strictes nouveautés), une légère augmentation de 0,9 % par rapport à l’année précédente. Du lot, bien sûr, des premiers titres de nouvelles séries.

En voici deux, parmi tant d’autres, destinés d’abord et avant tout à un jeune public. Mais, il n’est pas interdit aux plus vieux d’y jeter un coup d’œil!

Frigiel et Fluffy

YouTuber gamer de grande renommée, Alexandre Israel, mieux connu sous le pseudonyme de Frigiel, est notamment le créateur de Frigiel et Fluffy, les héros aux millions de fans sur YouTube. Après le succès des romans (quatre titres à ce jour), voilà que l’univers de Frigiel et Fluffy est transposé dans le monde de la bande dessinée, avec, déjà, deux titres Le mystère des pastèques perdues, et Tous populaires (Éditions Soleil). Il s’agit d’aventures inédites, tirées de l’univers Minecraft, et coécrites par Frigiel lui-même et Jean-Christophe Derrien. Les dessins sont de Minte (Mainstream INTernational Entertainment), un studio numérique international basé à Maharashtra, en Inde.

Bushido

Voici un nouveau personnage qui a pour nom Yuki. Et celui-ci, bien que fils d’une domestique au service d’un petit daimyo provincial, et destiné à rester un commis de cuisine toute sa vie, souhaite plutôt devenir samouraï. Le premier titre, intitulé tout simplement Yuri (Dupuis), du dessinateur breton Gorobei, et du scénariste français Thierry Gloris, a mérité le Prix des écoles du 45e Festival de la bande dessinée d’Angoulême 2018. Pour parvenir à son objectif, le jeune Yuki va donc suivre «la voie du guerrier», c’est-à-dire le bushido. La série en est une d’aventures humoristiques, et fait découvrir aux jeunes la mythologie japonaise, son système de castes, son code de valeurs, ses créatures fantastiques, et, bien sûr, Yuki.

 

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours



- PUBLICITÉ -
Top