- PUBLICITÉ -
Au tour de Jean Cousineau d’exposer ses œuvres

Le député Benoit Charette

Au tour de Jean Cousineau d’exposer ses œuvres

Au bureau du député Benoit Charette

Les amateurs d'œuvres sur toile aux prises avec la nostalgie des symposiums d’été en plein mois d’hiver peuvent se tourner vers les expositions initiées par certains membres de la communauté désirant faire connaître les artistes locaux. C’est le cas du député de Deux-Montagnes à l’Assemblée nationale, Benoit Charette, qui en est à présenter les tableaux d’un deuxième artiste peintre de la région à ses bureaux de la 25e Avenue, à Saint-Eustache.

Après Marion H. Gérard, Jean Cousineau prend la relève avec des œuvres on ne peut plus colorées. «J’ai été attiré par la variété des couleurs des toiles de M. Cousineau. Il est avec nous depuis quelques semaines, et ce, jusqu’au mois de mai. Nous avons de beaux talents dans la circonscription et j’ai eu envie de leur offrir les murs de mes locaux», a confié le député.

Jean Cousineau a été technicien toute sa vie. Mais c’est au tournant des années 1990 que des œuvres influencées par les périodes de l’impressionnisme et du fauvisme l’attirent et lui donnent envie de manier le pinceau. Il commence alors avec des illustrations aux contours noirs, comme le veut ce dernier courant de peinture, mais peu à peu il tend à les concevoir en couleur. Au fil des ans, les supports sur toile ne suffisent plus à l’artiste peintre qui découvre d’autres atouts de la lumière.

«J’en suis venu à faire aussi du vitrail. La peinture sur verre peut prendre jusqu’à huit heures à sécher. Mais par la suite, on profite de sa transparence. J’utilise de l’acrylique comme je le fais avec le plexiglas et la toile», a‑t‑il précisé.

L’artiste de Saint-Eustache utilise toujours des couleurs pures, peu importe son médium. Des techniques d’exécution qui ont attiré l’œil de Benoit Charette. «M. Cousineau a développé une façon de peindre à l’acrylique qui est à la fois unique et éclatante. C’est avec une palette de couleurs franches et pures qu’il imagine ses créations. Ses sujets touchent surtout des paysages par leurs formes et couleurs qu’il aime également peindre en plongée. Ses arbres par leurs formes, de même que ses paysages colorés, apportent un regard nouveau au spectateur», a souligné le député.

Ses paysages, Jean Cousineau les capte d’abord par la photographie. «Je ne recrée pas toute la photo quand je débute une œuvre. J’en prends une partie que j’utilise comme élément principal et je compose le reste de ma toile avec des roches et des arbres. C’est ma signature. Dans mes tableaux, j’en mets toujours», a expliqué le peintre. Quant à ses ciels orangés, ils sont le reflet des moments éphémères des matins et des soirs de journées ensoleillées qui ne durent souvent que quelques minutes.

Reste que les techniques de travail de Clarence Bourgoin, ex‑guitariste du chanteur Tex Lecor et artiste peintre de la région de Valleyfield, lui ont appris les jeux de couleurs et de contrastes de ses réalisations.

Les œuvres de Jean Cousineau peuvent être vues aux bureaux de circonscription de Benoit Charette situés au 477 de la 25e Avenue, bureau 230, à Saint-Eustache, du lundi au vendredi, de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 16 h 30. Le député invite les artistes qui souhaitent exposer à le contacter. Précisons, en terminant, que certaines œuvres de Cousineau font aussi partie des collections des villes de Saint-Eustache et Deux-Montagnes.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top