- PUBLICITÉ -
Andrée Watters se met à nu… avec sa voix!

(Photo Yves Déry) - La formule acoustique de ce spectacle met en valeur la voix claire et juste d’Andrée Watters.

Andrée Watters se met à nu… avec sa voix!

Tournée acoustique Tout de moi

Les quatre horloges affichaient minuit, mais c’est à 20 heures que la chanteuse Andrée Watters est montée sur la scène du Centre d’art La petite église pour présenter un concert intime à son public.

Dans sa tournée acoustique Tout de moi, Andrée Watters se dévoile, racontant anecdotes et tranches de vie. Accompagnée de deux guitaristes, Danny Ranallo et Kevin Girouard, la jeune femme de 26 ans a interprété les chansons de son récent album, Minuit, ainsi que ses plus grands succès tirés de ses deux précédents albums.

Vêtue d’un haut satiné framboise, l’artiste a amorcé la soirée avec deux chansons de son troisième album, Minuit et Tout de moi.

Elle a ensuite interprété deux pièces de son deuxième album À travers lancé en 2005, À travers moi et L’ange perdu pour poursuivre avec son premier succès en carrière, Dépendre de toi.

Question de mieux la connaître, elle a partagé ses influences musicales en chantant Vivante de France D’Amour et Corridor de Laurence Jalbert. La sympathique brunette a poursuivi avec The first cut is the deepest de Cat Stevens. Cette interprétation par les trois artistes a offert un magnifique jeu de voix.

Continuant avec ses compositions, Andrée Watters a chanté S’il te reste et Qui je suis tirée du film À vos marques, party! Pour clore la première partie, elle a interprété le succès À Distance qu’elle exécute habituellement avec son amoureux et chanteur, Sylvain Cossette.

La formule acoustique de ce spectacle met en valeur la voix claire et juste de la chanteuse originaire de Charlesbourg. Faisant preuve de puissance vocale, Andrée Watters ne crie pas pour autant, usant de nuances et de sa voix de tête.

S’harmonisant parfaitement avec le style du spectacle, l’éclairage contribuait à apporter une atmosphère chaleureuse et enveloppante. L’effet cocon était accentué avec des faisceaux brumeux par moment.

Au retour, Andrée Watters y est allée avec Laisse la pluie et Le tour du monde. Elle a pris le temps de présenter la pièce suivante, interprétée à la lueur d’une chandelle, De l’amour pour toi, afin que le public puisse bien saisir l’importance de cette pièce pour elle.

Encouragée à écrire une chanson sur l’amour par le compositeur des dix pièces de son dernier album et réalisateur de celui-ci, Sylvain Cossette, Andrée Watters s’est laissé inspirer par la possibilité de perdre un être cher subitement. Le lendemain, après avoir composé le texte, elle apprenait la mort de son frère dans un écrasement d’hélicoptère. Les paroles prenaient du coup tout leur sens.

Joueuse de triangle, Andrée Watters a repris Got till it’s gone de Janet Jackson, avant d’entreprendre Hit me with your best shot de Pat Benatar, qu’elle a longtemps chanté dans les karaokés.

Un pot-pourri des tubes de Michael Jackson a précédé Si exceptionnel tirée de son premier album lancé en 2003. En rappel, Andrée Watters a chanté Time after Time de Cindy Lauper et, pour mettre fin à son spectacle acoustique, une fois de plus Tout de moi. Considérant le public moins gêné qu’en début de soirée, elle lui a à nouveau demandé de chanter avec elle, cette fois, avec plus de succès.

Un spectacle qui produit l’effet escompté en attirant un plus large public, mais qui met de côté tout un pendant de l’artiste: son énergie sur scène. La formule acoustique appelant une mise en scène plus statique.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top