- PUBLICITÉ -
Un retour à l’école atteignant seulement la note de passage

Un Retour à L’école Atteignant Seulement La Note De Passage

Un retour à l’école atteignant seulement la note de passage

Cours du soir

Lisez la critique de Sébastien Trottier sur un film qui vient de prendre l’affiche dans les salles de cinéma. Cette semaine: «Cours du soir».

Kevin Hart est très en vogue ces temps-ci avec son spectacle humoristique. En 2017, il a été au générique de l’énorme succès «Jumanji: Bienvenue dans la jungle» (accompagné de Dwayne Johnson et Jack Black). Sa plus récente production, réalisée par Malcolm D. Lee, n’exploite pas à sa juste valeur le talent naturel du comédien. Pourtant, c’est un genre qu’il connaît bien, puisqu’il a dirigé des longs métrages tels que «Girls Trip» et «Film de peur 5» .

Cette comédie raconte l’histoire de Teddy Walker, un décrocheur expert comme vendeur de BBQ, vivant au-dessus de ses moyens pour impressionner sa fiancée Lisa (Megalyn Echikunwoke). À la suite d’un accident dramatique au magasin, il doit compléter son diplôme d’études secondaires afin d’obtenir le travail qui lui a été promis auprès d’une entreprise financière. C’est à cet instant qu’il s’inscrit à un cours du soir. Il y fait la rencontre d’un groupe d’adultes inadaptés, qui ont tous le même but: réussir leurs examens de fin d’année.

Un certain intérêt, sans plus

Les ingrédients sont en place dans le but de passer un bon moment, mais malheureusement, les covedettes de l’acteur principal n’arrivent pas à le suivre dans ses folleries. De plus, la relation romantique entre Teddy et Lisa disparaît plus le récit progresse, et celle qu’il a avec Carrie (Tiffany Haddish) manque de transparence. Malgré tout, il y a de bonnes scènes, notamment lors du cambriolage, au restaurant «Christian Chicken» et celle de l’arène de combats.

Les acteurs de soutien comme Theresa (Mary Lynn Rajskub), une mère de trois jeunes enfants qui essaie de se convaincre qu’elle aime sa vie à la maison. Le second (Rob Riggle) incarne un collègue de classe pas très attentif aux instructions. Le dernier (Taram Killan) personnifie un directeur d’école aux méthodes peu conventionnelles, cherchant à se venger des malheurs que Teddy lui a fait subir lorsqu’ils étaient des étudiants réguliers. Grâce à ce talent déployé de chacun, j’ai eu, à quelques instants, un certain intérêt.

Dans l’ensemble, voulant plaire à un large public, le résultat final ne dépasse pas la note de passage.

La semaine prochaine, il sera question du film «Venom» .

D’ici là, découvrez le site [http://cine-techno.com], afin de consulter les critiques et l’actualité DVD et Blu-ray.

Ma note: 6/10

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top