- PUBLICITÉ -
Notes du calepin - 13 avril 2011

Notes du calepin – 13 avril 2011

Permettez-moi, encore cette semaine, de revenir sur mon voyage en Espagne pour vous raconter une petite anecdote. Ainsi, en deux semaines, je n’ai pas vraiment croisé de Québécois, à tout le moins pas entendu quelqu’un parler la langue d’ici. Le jour de mon retour, à l’aéroport de Barcelone, j’entends cependant deux couples s’exprimer dans un accent bien d’ici. Je leur demande d’où ils viennent, et me répondent de Val-d’Or. Je leur mentionne que je viens de Saint-Eustache, et une dame de me dire que c’est justement à Saint-Eustache, chez sa sœur, qu’ils coucheront à leur arrivée à Dorval, avant de retourner à Val-d’Or! Nous embarquons à bord du Airbus d’Air France, puis à Paris, une fois assis dans le Boing 747, voilà que la dame en question s’assit tout juste à côté de moi. Parle, parle, jase, jase, j’apprends que ceux-ci, des retraités, ont passé trois semaines au bord de la mer, dans le sud de l’Espagne. De mon côté, je lui parle de mon boulot et de mon patron, Jean-Claude Langlois, l’inventeur des mots mystères qu’elle aime bien faire. Et celle-ci de me dire que sa sœur Darquise connaît bien M. Langlois pour avoir été sa couturière pendant un certain nombre d’années! Ah, le monde est bien petit, n’est-ce pas? Salutations donc, depuis Saint-Eustache, à Cécile et son copain, à qui je souhaite de nombreux autres voyages!

 

Les voyages, surtout outre-mer, c’est aussi une belle occasion de lire des livres laissés de côté. Ainsi, pendant ces longues heures passées en avion et en autobus, j’en ai profité pour lire La conquête de Paris (Éditions La Presse), un ouvrage du journaliste Louis-Bernard Robitaille sorti au mois de novembre dernier. Correspondant du quotidien La Presse à Paris, Louis-Bernard Robitaille a vu de très nombreux Québécois tenter leur chance à Paris en trois décennies. Il y a eu les Leclerc, Léveillée, Ferland, Vigneault, Charlebois, Dufresne, à une époque où YouTube, Twitter et Facebook n’existaient pas. Puis, sont arrivés les Luc Plamondon, Gilbert Rozon, Céline Dion, Ariane Moffatt, Cœur de pirate, Pierre Lapointe et autres. C’est cette conquête pas toujours facile, parsemée aussi de nombreux échecs, que l’auteur livre ici. C’est tout à fait passionnant, rempli de savoureuses anecdotes. Un ouvrage qui intéressera toute personne qui, comme moi, se passionne pour la musique.

 

L’auteure Francine Allard, d’Oka, a décidé d’organiser un premier salon du livre tout québécois qui aura pour thème Vive le Québec livre! L’événement se déroulera au mois de septembre 2012 et sera placé sous la présidence d’honneur de l’écrivain Jean-François Beauchemin, de Sainte-Anne-des-Lacs, dans les Laurentides. Déjà assurée du soutien de la députée Denise Beaudoin et de son équipe, Mme Allard invite les personnes intéressées à faire partie du comité organisateur de ce premier salon du livre québécois à communiquer avec elle par courriel, à l’adresse: francineallard@videotron.qc.ca.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top