- PUBLICITÉ -
Yvan Patry est confiant que les conservateurs seront majoritaires

Photo Michel Chartrand - Yvan Patry se dit prêt à relever le défi d’être député fédéral.

Yvan Patry est confiant que les conservateurs seront majoritaires

Candidat dans Argenteuil-Papineau-Mirabel

Au terme d’une campagne positive menée au cours des dernières semaines, le représentant du Parti conservateur du Canada dans la circonscription d’Argenteuil-Papineau-Mirabel, Yvan Patry, se dit confiant que les Canadiens et les Québécois voteront massivement pour un gouvernement majoritaire conservateur.

L’ancien maire de la Municipalité d’Oka est catégorique: «Les gens d’ici en ont assez des scrutins à répétition et ils veulent d’un gouvernement qui s’engage de façon claire à faire de l’économie la véritable priorité.»

Yvan Patry a ajouté: «Les partis d’opposition sont les seuls et uniques responsables de ce « power trip » électoral qui coûtera plus de 300 millions de dollars à la population. Quelle belle leçon les Québécois et les Canadiens s’apprêtent-ils à leur servir en élisant un gouvernement majoritaire conservateur qui pourra enfin mettre de l’avant les mesures souhaitables contenues dans le dernier budget fédéral.»

Prêt à relever ce nouveau défi dans sa carrière politique, Yvan Patry croit que les électeurs de sa circonscription en ont assez de l’aventure bloquiste, qui dure depuis 1993. «Au cours du dernier mois, j’ai ratissé le territoire de long en large. Partout où je suis allé, les gens d’ici m’ont fait part non seulement de leurs priorités, mais aussi de leur désir de compter sur un véritable représentant qui puisse parler en leur nom à la table des décideurs. Actuellement, Mario Laframboise joue le seul rôle qui lui est permis, c’est-à-dire celui de simple spectateur qui crie haut et fort, mais qui ne pourra jamais proposer et présenter quoi que ce soit.»

Conscient que cette élection constitue le quatrième rendez-vous du genre en sept ans, Yvan Patry exhorte néanmoins ses concitoyennes et ses concitoyens à faire bon usage de ce privilège qui leur est une fois de plus dévolu. «Élire un député conservateur au sein d’un gouvernement majoritaire, telle est la solution la plus favorable qui nous est offerte», a-t-il conclu.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top