- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Vol d’une autruche

Les faits divers

(M. L.) – Nicolas Charbonneau, propriétaire de la ferme Nid’Otruche, située au 825, chemin Fresnière, à Saint-Eustache, s’est fait voler, dans la nuit du vendredi 13 mai, son autruche grise en fibre de verre mesurant plus de 7 pieds et pesant 250 livres.

Cette autruche, fabriquée de toutes pièces par Nicolas Charbonneau, servait de présentoir publicitaire à l’entrée de sa ferme d’élevage composée de plus de 200 autruches et qui constitue également, depuis une quinzaine d’années, un important site agrotouristique avec plus de 50 000 visiteurs annuellement.

M. Charbonneau a bien voulu s’adresser ainsi aux voleurs: «Probablement que pour vous, c’était tout un challenge, mais l’autruche que vous m’avez volée, ça m’a pris trois semaines à la fabriquer. C’est énormément de travail et elle m’a coûté cher en matériel que ce soit le bois, la fibre de verre, l’uréthane et la peinture. Ce que j’apprécierais, c’est que vous la rapportiez sur mon terrain.»

La division police du Service de sécurité publique de Saint-Eustache a été avisée du vol. Alors, si quelqu’un aperçoit l’autruche en question, prière d’en aviser la police eustachoise ou encore Nicolas Charbonneau au 450-623-5258.

Fraudes d’un crack de l’informatique

À la suite d’une enquête amorcée en octobre 2009 par le Service des enquêtes de la Sûreté du Québec, un homme de 22 ans, Sébastien Massicotte-Lalumière, a été arrêté le mardi 17 mai, à son domicile de Saint-Joseph-du-Lac pour hameçonnage.

Le jeune crack de l’informatique aurait volé l’identité de dizaines de milliers de personnes et réalisé des fraudes s’élevant à plus d’un million de dollars. Lors de la perquisition, les enquêteurs ont pu découvrir que le suspect avait en sa possession le profil personnel de nombreux clients d’institutions financières, ce qui lui aurait permis d’avoir facilement accès aux comptes bancaires des victimes.

Avec les informations personnelles de ses victimes, il procédait à l’envoi massif et répété de courriels, imitant la page Internet de différentes institutions financières et invitant les victimes à mettre à jour leurs renseignements. Il aurait aussi, entre autres, utilisé le site Web de Postes Canada pour changer les adresses civiques de victimes afin qu’elles correspondent à des boîtes postales pour y recevoir diverses cartes de crédit, qui servaient par la suite, à faire des d’achats ou des retraits bancaires.

De plus, il aurait réussi à se faire passer pour un technicien en informatique pour s’introduire dans le système de certaines chaînes de restauration. Il a ainsi pu prendre le contrôle des ordinateurs à distance et retirer des fichiers contenant des numéros de cartes de crédit. L’individu aura à faire face à plusieurs chefs d’accusation de vol d’identité, de fraude, de vol de cartes de crédit ainsi que de s’être prétendu faussement un agent de la paix.

Saisie de cannabis sur montée Lauzon

La Sûreté du Québec (SQ) a procédé, le mercredi 18 mai en matinée, à une importante perquisition de cannabis dans un garage situé au 807A, montée Lauzon, à Saint-Eustache, tout près de l’école Cœur-à-cœur, l’Alternative.

Une quinzaine d’agents de la Division des enquêtes sur le crime organisé de la SQ ont surgi tôt en matinée avant l’arrivée des élèves, parents et enseignants qui fréquentent quotidiennement le bâtiment avoisinant. Les agents ont découvert des centaines de plants de marijuana et de nombreux équipements d’une valeur de plusieurs dizaines de milliers de dollars utilisés pour la culture du cannabis.

Personne n’était sur place au moment où les enquêteurs ont investi les lieux. La SQ n’a pas révélé si la plantation était exploitée par un groupe connu du crime organisé. «C’est un dossier qui a été avancé très rapidement par les enquêteurs. En raison de la proximité de l’endroit avec une école primaire, il fallait agir avec diligence», a mentionné le sergent Benoît Richard, porte-parole de la SQ.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top