- PUBLICITÉ -
Bb Hopital St Eustache Hiver 2018 01

Photo Benoît Bilodeau – À l’Hôpital de Saint-Eustache, le taux d’occupation sur civières s’élevait à 178 %, en date du mardi 9 janvier.

Urgences: les députés de la CAQ pressent le ministre Barrette à agir

Les députés de la Coalition Avenir Québec (CAQ) des Laurentides, Benoit Charette, Mario Laframboise et Sylvie D’Amours, exhortent le ministre de la Santé du Québec, Gaétan Barrette, à passer à l’action et désengorger le réseau de la santé, alors que les urgences des hôpitaux de la région sont pleines à craquer depuis le début de la période des Fêtes.

Mardi matin (le 9 janvier), la grande majorité des hôpitaux affichait encore des taux d’occupation sur civières supérieurs à 100 %. C’est notamment le cas de l’Hôpital de Saint-Jérôme (192 %), l’Hôpital de Saint-Eustache (178 %) et l’Hôpital Laurentien (172 %).

«M. Barrette doit régler au plus vite le problème de planification au ministère de la Santé», ont exigé, par voie de communiqué de presse, M. Charette, M. Laframboise et Mme D’Amours, faisant valoir que  «la situation dans les urgences des Laurentides n’est plus tolérable» et que, depuis plusieurs semaines, «les familles de la région sont prises en otage par le système de santé».

Les trois députés caquistes soutiennent que des solutions existent pour mettre fin aux débordements récurrents dans les urgences du Québec, comme une meilleure planification des vacances des médecins lors de la période des Fêtes; une révision du mode de rémunération des médecins; la délégation d’actes aux infirmières; et l’augmentation des heures d’ouverture des groupe de médecine de famille (GMF).

Déclarations des députés

«Les familles québécoises des Laurentides méritent un gouvernement qui place les patients au cœur de ses priorités. Avec les libéraux, ce n’est jamais le cas», de déplorer le député Benoit Charette et porte-parole de la CAQ pour la région des Laurentides

«En 2003, les libéraux ont promis de mettre fin une fois pour toutes à l’attente dans les urgences. 15 ans plus tard, c’est un échec lamentable. Les Québécois s’en souviendront en octobre prochain», de lancer, pour sa part, Mario Laframboise, député de Blainville.

«Le gouvernement libéral observe depuis des semaines la situation dans nos urgences, mais il ne fait rien. Qu’attend Gaétan Barrette pour agir?», de demander, de son côté, Sylvie D’Amours, députée de Mirabel

Enfin, les trois députés caquistes de la région des Laurentides invite le ministre Gaétan Barrette à se rendre dans les urgences de la région pour constater lui-même «l’ampleur de la situation».

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top