- PUBLICITÉ -
Une soirée publique le 28 avril

Photo Michel Chartrand - Le conseiller municipal Germain Lalonde, le maire Pierre Charron et les conseillers municipaux Raymond Tessier et Pauline Harrison.

Une soirée publique le 28 avril

Chemin de la Grande-Côte

La Ville de Saint-Eustache annonce la tenue d’une soirée publique de présentation portant sur un projet de réfection du chemin de la Grande-Côte.

La consultation aura lieu le jeudi 28 avril prochain, à 19 h. Elle se déroulera au Centre communautaire Jean-Labelle, situé au 367, rue Godard. La Ville veut ainsi présenter les grandes orientations du projet, définies entre autres en fonction d’un groupe de discussion tenu il y a quelques semaines.

Le conseiller municipal du quartier de la Seigneurie et président du comité de la réfection, Germain Lalonde, a rappelé que toute la population est concernée par le projet de réfection de cette portion de la route provinciale 344, qui fait un peu plus de quatre kilomètres entre le boulevard Arthur-Sauvé et l’autoroute 13, autant les résidants et commerçants, que les cyclistes, piétons ou automobilistes qui empruntent cette artère principale eustachoise. La construction de la nouvelle bibliothèque municipale, sur le terrain situé tout juste à l’est du pont Arthur-Sauvé, en fait d’ailleurs partie.

Il faut aussi différencier ce projet de réfection du chemin de la Grande-Côte du projet de revitalisation résidentiel et commercial, qui est en cours depuis quelques années, ce dernier faisant toutefois partie du projet annoncé par l’administration du maire Pierre Charron. «Le chemin de la Grande-Côte se transforme petit à petit, et la réfection viendra pousser plus loin cette cure de rajeunissement», a déclaré le conseiller Raymond Tessier.

Le comité de la réfection cherche notamment à recueillir des informations sur des sujets comme la sécurité des usagers, les questions de cohabitation, l’embellissement. La portion allant du pont Arthur-Sauvé à la 18e Avenue comporte en très grande majorité des résidences, alors que la partie plus à l’est accueille beaucoup de commerces. Certains citoyens ont aussi demandé plus d’accès à la rivière des Mille Îles.

La conseillère municipale Pauline Harrison, qui fera partie du comité, veut insister sur l’aspect développement durable du projet. «Il faut penser aux modes de transport alternatifs qui réduisent la quantité d’émissions de gaz à effet de serre», dit-elle.

Un projet de plusieurs millions de dollars

Le conseil municipal n’a pas encore arrêté son choix quant aux budgets qui seront alloués aux travaux de réfection de cette artère, sur laquelle circulent quotidiennement de 13 000 à 15 000 voitures, ni en combien d’étapes ils seront effectués, mais selon le maire Pierre Charron, il serait «difficile (d’y consacrer) moins de sept ou huit millions de dollars», sur un horizon de deux ou trois ans. On prévoit soumettre le plan de réfection au conseil municipal cet automne pour être en mesure d’avoir un aperçu du budget que l’on pourrait y consacrer.

Pour participer à la soirée de consultation publique, il faut s’inscrire avant le 26 avril 2011 en téléphonant à la Ville.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top