- PUBLICITÉ -
Une soirée pour les donateurs du PTDN

Sébastien Gauthier, Luc Bourgeois et Mélanie St-Laurent, tous trois cofondateurs du PTDN, en compagnie de Me Étienne Ruel, coprésident d’honneur de la soirée Théâtre & Terroir. (Photo Claude Desjardins)

Une soirée pour les donateurs du PTDN

Théâtre & Terroir

Mine de rien, le Petit Théâtre du Nord (PTDN) passe le cap de la vingtaine, un anniversaire qu’il souligne en renouant avec l’auteur François Archambault, mais aussi avec ses donateurs qui sont conviés à la septième édition de la soirée-bénéfice Théâtre & Terroir.

Selon la formule consacrée, ceux-ci seront invités à l’avant-première de cette nouvelle création, le mercredi 20 juin, alors qu’on déroulera le tapis rouge devant le Centre communautaire de Blainville, où le PTDN présentera la pièce Quelque chose comme une grande famille.

Tout juste avant, ils auront pris part à un cocktail dînatoire en compagnie des membres de la distribution et des artistes invités, tout comme ils auront pu causer avec la comédienne Sophie Lorrain et l’avocat Étienne Ruel, de la firme Prévost Fortin Daoust, tous deux agissant à titre de présidents d’honneur de l’événement.

Objectif: 20 000 $

La formule remporte chaque fois le succès escompté, si bien que l’on a fixé l’objectif à 20 000 $, un exercice pour lequel le PTDN propose diverses formules de contribution (achat de billets, plan de visibilité) allant de 125 $ à 1 000 $. Les donateurs peuvent d’ailleurs communiquer directement avec le PTDN, au 450 419-8755 ou se rendre au [http://www.petittheatredunord.com], où ils trouveront le formulaire de participation.

«Depuis 1998, nous sommes très fiers d’avoir porté la parole de plus de 25 auteurs à travers le Québec, mentionnait l’un des membres fondateurs du PTDN, Luc Bourgeois. C’est grâce à la détermination de notre organisme, mais aussi à l’équilibre de nos sources de financement.»

À titre informatif, la soirée Théâtre & Terroir, qui est l’une de ces sources de financement, permet au PTDN de développer ses activités artistiques et d’offrir des stages rémunérés en milieu professionnel, notamment offert aux finissants de Lionel-Groulx en production et conception.

«Le PTDN a prouvé depuis longtemps qu’il est un acteur économique important dans notre région et qu’il favorise toute une chaîne de consommation de produits, tout en proposant une nouvelle dramaturgie. Nous avons tout intérêt à les côtoyer et les soutenir, à leur témoigner notre attachement» , de mentionner Étienne Ruel.

De son côté, Sophie Lorrain soulignait par écrit le geste d’amour et de dévouement des membres du PTDN qui ont choisi de propager le théâtre en région. «Je ne pouvais faire autrement que de me joindre à toute l’équipe du PTDN» , de dire la coprésidente d’honneur.

Quelque chose comme…

Or, puisque nous y sommes, le PTDN produira un nouveau texte de François Archambault, Quelque chose comme une grande famille, dont l’action se déroule dans notre coin de région, en 1982 et 1983. Il y sera question d’amitié et de fratrie, dans un contexte politique, économique et social pour le moins difficile (fermeture de la GM, explosion des taux hypothécaires, compressions dans la fonction publique, blues post-référendaire).

On n’a pas manqué de souligner que cette thématique était intimement liée à l’histoire des quatre fondateurs du PTDN, dont l’amitié ne s’est jamais altérée pendant ces vingt années (pas toujours faciles) à opérer leur entreprise.

En plus d’y tenir les rôles masculins, Luc Bourgeois et Sébastien Gauthier en cosigneront la mise en scène, eux qui donneront la réplique à Louise Cardinal, Mélanie St-Laurent et Marie-Hélène Thibault.

Puisqu’il y a une avant-première, c’est donc dire qu’il y aura toute une saison et qu’elle commencera le 21 juin, pour se poursuivre jusqu’au 24 août, du jeudi au samedi. Remontez quelques paragraphes et vous trouverez les coordonnées du PTDN et de la billetterie.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top