- PUBLICITÉ -
Une première promesse électorale pour Robert Landry

(Photo Michel Chartrand) - Candidat au poste de maire à la Ville de Deux-Montagnes, Robert Landry a dévoilé une première promesse électorale en matière de sécurité.

Une première promesse électorale pour Robert Landry

Élections municipales à Deux-Montagnes

Candidat au poste de maire à la Ville de Deux-Montagnes, Robert Landry n’a pas l’intention de perdre son temps en vue des prochaines élections municipales. En effet, il s’est passé moins d’une semaine entre l’annonce officielle de sa candidature au poste de maire de la Ville et son premier engagement électoral pour le scrutin de novembre 2009.

En conférence de presse, le 12 mai dernier, devant le poste de la Police régionale de Deux-Montagnes, à deux pas de l’Olympia de Deux-Montagnes, M. Landry a présenté un premier engagement en matière de sécurité. «Je suis ici pour vous présenter mon premier engagement dans ma campagne électorale», a-t-il expliqué.

S’inspirant de l’initiative récente de la Ville de Saint-Eustache, le candidat à la mairie a l’intention de proposer un système d’appels automatisés. Le but: informer rapidement la population dans un court délai de toutes situations pouvant mettre en danger la sécurité ou la santé. «En 2008, nous devons être en mesure de communiquer rapidement avec les citoyens considérant les moyens technologiques mis à notre disposition», a indiqué le candidat à la mairie.

Pourquoi un tel système pour une ville comme Deux-Montagnes? «Pour une ville comme Deux-Montagnes, on parle d’une capacité à rejoindre tous les foyers par téléphone en moins de six minutes. C’est donc un système d’une grande efficacité, facilement adaptable à nos besoins, mais surtout, une excellente façon écologique d’informer la population de toute situation d’urgence», estime-t-il.

M. Landry estime le coût d’implantation d’un tel système à approximativement 3 000 $. En plus des questions entourant la sécurité des gens, le candidat à la mairie propose d’utiliser ce système pour informer les gens sur les activités de la Ville, en lien avec les loisirs, fermeture de certains services municipaux, avis d’ébullition d’eau, rappel de la collecte des gros rebuts et ainsi de suite.
«Prenons pour exemple: une personne atteinte d’Alzheimer ou un enfant porté soudainement disparu. Nous pourrions, en moins de 15 minutes, alerter les citoyens qui deviendraient autant de vigiles pour aider les forces de l’ordre à retracer cette personne», de préciser M. Landry.

Quel sera le nom de sa formation politique? «Le nom sera l’Équipe Robert Landry», a indiqué son attaché de presse, Jacques Hébert, précisant que les démarches sont actuellement en cours pour finaliser l’inscription du nom de la formation politique auprès du Directeur général des élections du Québec.

Interrogé sur la composition de son équipe électorale, M. Landry a expliqué qu’il présentera dans les semaines à venir les membres de son équipe de candidats.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Porte ouverte

Section concours



- PUBLICITÉ -
Top