- PUBLICITÉ -
Une première et vaste campagne de financement au profit de la paroisse Saint-Eustache

(Photo Michel Chartrand) - Plusieurs personnes assurent le bon fonctionnement du comité de financement de la paroisse Saint-Eustache et de la campagne de financement en cours, nommément Nycole Pepper, Georgette Lemyre, Pierrette Fecteau et Benoit Charette, ainsi que Denis Fillion, Lorraine Levesque et Michel Daigneault.

Une première et vaste campagne de financement au profit de la paroisse Saint-Eustache

Depuis le 1er mai

Dans un élan de sensibilisation des gens aux besoins financiers et aux activités de la paroisse Saint-Eustache, le comité de financement de celle-ci, le député de Deux-Montagnes et les Chevaliers de Colomb de Saint-Eustache, conseil 1813, ont uni leurs efforts afin de mettre sur pied une vaste campagne de financement. Une première initiative qui se déploiera dès le samedi 1er mai et pour les quatre prochains mois.

«Ce projet m’a semblé extrêmement intéressant, en ce sens qu’il sollicite l’appui populaire sur une base strictement volontaire et selon la capacité financière de chacune et chacun. De plus, la situation financière de notre paroisse et notre église historique constituent les premiers dossiers qui ont retenu mon attention après mon élection en 2008. Dans les circonstances, il m’apparaissait opportun de m’impliquer dans cette campagne», a, d’entrée de jeu, déclaré le député Benoit Charette. En outre, une aide financière du député permettra de couvrir les dépenses reliées à cette campagne, de sorte que l’argent amassé sera directement et totalement consacré à la mission de la paroisse.

Une campagne, donc, qui prendra la forme de tirelires dûment identifiées – dans lesquelles les clients pourront déposer de la monnaie et billets de banque – et qui seront déposées auprès des commerçants de Saint-Eustache. Des responsables auront le mandat de relever mensuellement les tirelires et d’en remettre le contenu à la paroisse. «Chaque sou déposé dans une tirelire devient automatiquement un sou de profit», a précisé M. Charette.
Également impliqués dans cette campagne, les Chevaliers de Colomb de Saint-Eustache sont d’avis que leurs objectifs et ceux de la paroisse se rejoignent. «Nous œuvrons auprès des familles et des démunis. Notre participation était donc naturelle et c’est avec enthousiasme et générosité que nos membres s’engagent dans cette campagne», a indiqué Denis Fillion, grand chevalier.

Les objectifs

Si la campagne s’articule autour d’un objectif bien précis, soit celui d’aider la paroisse à poursuivre ses activités pastorales, elle compte toutefois sur la générosité des gens pour ce qui est du montant à amasser. «Notre objectif est d’amasser 20 000 $. Mais idéalement, il nous faudrait 40 000 $ pour équilibrer le budget 2010 de la paroisse», a fait savoir Pierrette Fecteau, présidente du comité de financement.

Reste que la campagne qui s’amorce demeure particulière en raison du fait qu’elle repose en grande partie sur une équipe de bénévoles. «Ces bénévoles qui sont le cœur même de la vie paroissiale et certainement de ce comité de financement. Nous avons pour mission de répandre, notamment l’amour, l’espérance et la compassion. Grâce à cette campagne, nous pourrons mieux réaliser notre mission pastorale et sociale», a souligné pour sa part Nycole Pepper, coordonnatrice et présidente du conseil de fabrique de la paroisse.
À compter du 1er mai, quelque 250 tirelires orneront les comptoirs des divers commerçants de Saint-Eustache. Pour plus d’information, contactez Nycole Pepper au 450-473-3200, poste 224.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top