- PUBLICITÉ -
Une Place publique inaugurée au cœur de la Municipalité d’Oka

(Photo Michel Chartrand) - Ils étaient présents lors de l’inauguration de la Place publique au cœur de la Municipalité d’Oka. Ce sont Vincent Langevin, directeur général adjoint, Laurel Malbœuf, conseillère municipale, Yannick Poirier, contremaître au Service de la voirie, Jean-Claude Guindon, conseiller municipal, Stéphane Miron, concepteur de la structure, et Yvan Patry, maire d’Oka.

Une Place publique inaugurée au cœur de la Municipalité d’Oka

Projet de revitalisation

Accompagné de quelques membres du conseil municipal, le maire d’Oka, Yvan Patry, a procédé avec fierté à l’inauguration d’une place publique érigée au cœur de la municipalité okoise dans le cadre d’un projet de revitalisation entamé à la demande des citoyens.

«C’est le point de départ du projet de revitalisation du centre-ville qui découle directement des consultations menées auprès de la population au cours des dernières années. Nos citoyens ont clairement exprimé leur volonté de voir le conseil de ville prendre les mesures concrètes afin de préserver et d’améliorer notre noyau villageois», a mentionné le maire Yvan Patry.

Ce nouveau lieu public a été réalisé avec la collaboration de commerçants et artisans locaux, soit Élie Ferlay, pour le bois, Jocelyn Legault, de Décofer, pour l’assemblage, ainsi que tous les éléments d’acier, Dominique et Michel Dagenais, de la pépinière Armand Dagenais et Fils, pour l’aménagement paysager, Stéphane Miron, pour les esquisses et la conception, ainsi que l’équipe du Service de la voirie de la Municipalité.
«Le concept d’aménagement de cette Place publique exprime à la fois des valeurs patrimoniales et un esprit authentique de la communauté par le mariage du bois et de l’acier. L’alignement des bancs invite les citoyens et les passants à s’arrêter un moment pour contempler le clocher de l’église, la majestueuse pinède ou simplement la vie qu’inspire la rue Notre-Dame par son dynamisme. Il s’agit là d’autant d’éléments structurants qui donnent à notre municipalité une personnalité incomparable», a expliqué le maire Patry.

Le coût des travaux de réalisation est d’environ 15 000 $. Les déboursés proviennent de fonds publics comme le programme du Pacte rural des gouvernements fédéral et provincial, et, bien évidemment, de la Municipalité d’Oka.

En plus du repavage présentement en cours de la rue Notre-Dame à partir de la côte Saint-Michel jusqu’à la sortie du village en direction du Parc national d’Oka, effectué par le ministère des Transports, d’autres mesures viendront bientôt s’ajouter d’ici la période des fêtes dans le cadre du projet de revitalisation.

De plus, pour préserver le caractère architectural des résidences et des immeubles de la rue Notre-Dame, le programme de revitalisation de la Municipalité prévoit un crédit de taxes applicable sur deux ans afin d’encourager la restauration des bâtiments.

Dans le but de favoriser la mise en place des éléments de son plan de revitalisation et d’en assurer l’arrimage avec les différents acteurs, commerçants et citoyens intéressés et concernés par ce projet d’envergure, le conseil municipal a procédé, lors de sa dernière séance ordinaire, à la nomination de membres au sein du comité de revitalisation.

Ainsi, ces personnes sont les citoyens Serge Falardeau, Marie-Josée Picard et Johanne Bernatchez, le directeur général adjoint et urbaniste de la Ville, Vincent Langevin. Ce dernier agira comme personne-ressource et secrétaire du comité. De plus, le maire Yvan Patry et un membre du comité consultatif d’urbanisme en feront également partie.
«La mise en valeur de notre patrimoine collectif et la revitalisation de notre communauté continueront, et pour longtemps, à être au cœur de nos priorités, et ce, pour le mieux-être de l’ensemble de nos concitoyens», a conclu Yvan Patry.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top