- PUBLICITÉ -
Une Journée de réseautage pour les organismes communautaires

Photo Michel Chartrand - Normand Godon, coordonnateur du RPDS, Sonia Paulus, mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, et Bernard Oligny, président du RPDS, ont accueilli les invités à la Journée de réseautage pour les organismes communautaires.

Une Journée de réseautage pour les organismes communautaires

Orchestré par le RPDS

Afin de faire connaître leurs bons coups et d’initier de nouveaux partenariats, plus d’une soixantaine de personnes représentant divers organismes communautaires ont participé à une Journée de réseautage orchestrée par le Regroupement pour le développement social de la MRC de Deux-Montagnes et la partie sud de la MRC de Mirabel (RPDS).

«Il ressort de cette journée que les représentants d’organismes aiment échanger et veulent continuer à échanger avec ceux et celles qui vivent les mêmes contraintes. Ils veulent surtout arrêter de travailler seuls et se concerter afin d’avoir des outils pour être plus efficaces dans leur domaine», a résumé le coordonnateur du RPDS, Normand Godon, au lendemain de cette rencontre qui a duré une journée complète au Pavillon Optimiste de Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

En 2010, une première Journée de réseautage avait eu lieu au Complexe aquatique Saint-Eustache. Parmi les principales recommandations, on retrouvait l’amélioration des moyens de communication entre les organismes et le souhait de compter sur plus de réseautage. Voilà pourquoi le RPDS a récidivé avec une autre Journée de réseautage en 2011. Il y a fort à parier que l’expérience se répétera au cours des prochaines années.

Les cibles du RPDS sont le décrochage scolaire, le logement, le transport collectif, la lutte à la pauvreté et le vieillissement de la population. Afin d’illustrer de belle façon le quotidien des organismes, le RPDS leur a demandé de leur faire parvenir leurs bons coups. Ayant reçu un total de 25 projets, le RPDS les a regroupés au sein d’un même cahier distribué à chacun des participants de la Journée de réseautage.

Parmi les 25 bons coups, six ont été retenus pour être présentés plus explicitement aux délégués. D’abord, le Centre d’action bénévole Les artisans de l’aide, avec son projet Carrefour 50+, dont les objectifs sont, entre autres, de briser l’isolement et permettre aux aînés de se prendre en main et de jouer un rôle actif au sein de la communauté.

Pour sa part, l’organisme deux-montagnais 4 Korners a projeté une coopérative offrant des services aux anglophones et veillant à la satisfaction de leurs besoins tout en travaillant de concert avec le réseau de la santé et des services sociaux.

L’organisme Césame s’est vu décerner le Prix de l’entreprise favorisant la formation de la main-d’œuvre par la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Eustache–Deux-Montagnes–Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

Le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) du Lac-des-Deux-Montagnes a établi un plan de partenariat avec le Kanesatake Health Care Center afin de mieux comprendre la culture et le langage de la population mohawk pour guider les intervenants dans les services à offrir.

Le Comité d’aide alimentaire des Patriotes et le Centre d’entraide Racine-Lavoie ont comme projet de transformer des denrées périssables pour favoriser l’acquisition et le maintien d’une saine alimentation chez les jeunes familles défavorisées.

Finalement, la polyvalente Deux-Montagnes a aménagé, grâce au support de la communauté, une nouvelle salle de musculation pour permettre aux jeunes de développer de saines habitudes de vie, de renforcer leur estime de soi et de prendre de l’assurance.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top