- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Une invitation à se prononcer contre

Euthanasie et suicide assisté

Des adhérents à Vivre dans la dignité, un nouveau réseau citoyen présent lors de la soirée publique d’information du mois d’octobre dernier à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, ont invité les résidants de la région à se prononcer contre l’euthanasie et le suicide assisté.

«Donner la mort par euthanasie ou par suicide assisté, c’est tuer. Nous ne pouvons pas permettre que l’acte de tuer soit reconnu comme un soin dans le système de santé au Québec», a affirmé Mme Linda Couture, directrice de Vivre dans la dignité lors de la création de l’organisme, en mai dernier.

C’est ce point de vue que le président de Vivre dans la dignité, le docteur André Bourque, a souhaité véhiculer à la Commission spéciale sur la question de mourir dans la dignité. Composée d’une quinzaine de députés, cette commission itinérante a pour but de recueillir le point de vue des Québécois sur les questions de l’euthanasie, du suicide assisté, de la sédation terminale, du refus de traitement et de l’acharnement thérapeutique.

Cette vision est partagée par les docteurs Joseph Ayoub, oncologue aux soins palliatifs autrefois directeur du Centre d’oncologie à l’hôpital Notre-Dame, Maurice Falardeau, fondateur de l’unité des soins palliatifs de l’hôpital Notre-Dame, Bruno Gagnon, médecin en soins palliatifs au Centre de santé de l’Université McGill, Catherine Ferrier, médecin en gériatrie à l’Hôpital général de Montréal, et François Brissette, résident en neurologie à l’Université de Montréal.

Réunis lors de cette séance d’information sur le sujet, les médecins ont convié les gens à prendre le temps de se forger une opinion éclairée avant de prendre position et à participer en grand nombre à la commission mise sur pied par le gouvernement Charest. La commission spéciale aura fait escale dans plusieurs villes québécoises, dont Saint-Jérôme. Les gens ont jusqu’en janvier pour déposer leurs mémoires concernant ce grand débat de société.

Vivre dans la dignité est un organisme sans but lucratif, non religieux et sans affiliation politique. Ses membres proviennent de tous les milieux. Vivre dans la dignité répond à huit objectifs bien précis: soutenir les personnes rendues vulnérables par la maladie; défendre la dignité, l’égalité et la valeur intrinsèque de la vie et encourager une approche globale respectueuse des patients, de leurs proches et du bien collectif font partie de ces objectifs; promouvoir l’accès à des soins appropriés (incluant le contrôle adéquat de la douleur et l’accès à des soins palliatifs); contrer aussi bien l’acharnement thérapeutique que l’euthanasie et le suicide assisté; protéger le lien de confiance médecin-patient et son rôle en tant que protecteur de la vie; promouvoir une éducation populaire sur les enjeux importants en fin de vie; et promouvoir un cadre législatif et éthique opposé à l’euthanasie et au suicide assisté sont les autres objectifs visés par l’organisme.

Les organisations et les personnes qui désirent joindre le réseau Vivre dans la dignité ou obtenir de l’information peuvent le faire par le biais du site Web de l’organisme, à l’adresse [www.vivredignite.com] ou téléphoner au 514-639-6814.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top