- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Une augmentation de la taxe foncière à Oka

Budget 2010 dévoilé

La Municipalité d’Oka a finalement rendu publics les chiffres de son budget pour l’exercice financier 2010, adopté au cours d’une séance extraordinaire, le 14 décembre dernier.

Le maire Richard Lalonde a ainsi présenté ses premières prévisions en tant que premier magistrat de la Municipalité.

Les taux de taxe foncière pour les résidences et les bâtiments agricoles seront légèrement augmentés par rapport à 2009: la taxe résidentielle est fixée à 0,795 $ par tranche de 100 $ d’évaluation, une hausse de 3,2 %, et la taxe sur les immeubles commerciaux et industriels est établie à 1,30 $ par tranche de 100 $ d’évaluation, une hausse de 1,5 %.

La tarification du service d’aqueduc du secteur de la paroisse reste inchangée pour les lots vacants desservis, soit 75 $; pour les logements, elle s’élève à 215 $. Quant au taux des compteurs, il a augmenté de 1,35 $ par mille gallons, une hausse de 0,10 $. Pour le secteur du village, il a augmenté de 225 $ à 245 $.

Pour les services d’égout, la tarification a été haussée de 145 $ à 155 $.

Le coût de la collecte et de la disposition des matières résiduelles reste le même contrairement à bien d’autres municipalités. Il s’agit d’une somme de 160 $ par logement.

Détails du budget

Le budget des revenus et des dépenses s’élève à 5 426 780 $. S’il s’agit d’une indexation de 2,53 % par rapport au budget des dépenses de 2009. Impossible de savoir s’il est de même pour les revenus, la Municipalité ne «produit pas de document indiquant les variations 2009-2010 concernant les revenus», a fait savoir Céline Dufresne, secrétaire administrative à la direction générale de la Municipalité d’Oka.

Ainsi, les revenus principaux proviennent des taxes municipales, à hauteur d’un peu plus de 2,7 millions de dollars. Quant aux dépenses, un peu plus de un million pour chacun des dossiers servira à l’administration générale, au transport et à l’hygiène du milieu. Le maire d’Oka n’a pas donné suite à nos appels à temps avant de mettre sous presse.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top