- PUBLICITÉ -
Une année de transition productive

(Photo Michel Chartrand) - Le président de la Société d’histoire régionale de Deux-Montagnes, André Giroux, a relaté les grandes lignes de la dernière année.

Une année de transition productive

Assemblée générale de la Société d’histoire régionale de Deux-Montagnes

Le président de la Société d’histoire régionale de Deux-Montagnes (SHRDM), André Giroux, a affirmé que le conseil d’administration avait fait face à plusieurs défis cette année, en profitant pour donner une nouvelle direction à l’organisme.

«Ç’a pris une partie de l’année pour se remettre du départ de Benoît Lamarche et de Mélanie Séguin. […] Nous avons décidé de nous engager encore davantage dans la protection du patrimoine bâti des grandes régions de Deux-Montagnes et de Mirabel», fait-il savoir.

La SHRDM termine, si ce n’est déjà fait, la rédaction d’un mémoire comprenant l’historique de l’église de Saint-Eustache, une analyse architecturale et une analyse de l’acoustique du bâtiment. «La fabrique de l’église de Saint-Eustache ou la Ville pourra se servir de ce mémoire pour bonifier leur dossier dans d’éventuelles demandes de subventions», indique-t-il.

La dernière année marque également le déménagement de l’organisme vers le sous-sol de la bibliothèque municipale de Deux-Montagnes qui l’oblige à se départir de sa collection d’objets ethnologiques et de nombreux livres anciens recueillis auprès de la population. «Nos conditions de conservation de ces objets et livres n’étaient de toute façon pas adéquates et auraient entraîné à long terme leur détérioration», souligne M. Giroux.

La Société confiera les objets aux musées de la région et les livres à la Bibliothèque et Archives nationales du Québec, la Corporation du moulin Légaré et, en dernier recours, aux antiquaires.

Au cours de la dernière année, trois conférences ont été présentées. L’une portait sur le Vieux-Saint-Eustache, une autre sur l’implantation des Irlandais dans les Laurentides et une troisième sur la maison McColl, à Saint-Joseph-du-Lac. «Lorsqu’une conférence touche une municipalité, il devient plus intéressant de la présenter dans la municipalité en question d’un point de vue du nombre de personnes», souligne le président.

Projets en cours

La Société a terminé la réalisation du panneau d’interprétation pour commémorer l’historique de La petite école jaune de Deux-Montagnes. L’inauguration aura lieu le dimanche 24 mai, en après-midi. L’organisme est à la recherche des anciens élèves de l’école pour organiser des retrouvailles. Les élèves y ayant évolué entre 1939 et 1978 sont invités à communiquer avec la Société au 450-623-2661 ou au 450-974-6917.

Aussi, les anciens cahiers d’histoire de la Société seront numérisés en intégralité et mis en ligne sur le site Web.

Un répertoire des propriétaires de maisons anciennes du Vieux-Saint-Eustache et du chemin de la Grande-Côte a été réalisé. Y seront ajoutées celles du secteur rural eustachois. À plus long terme, le projet sera étendu à toutes les municipalités couvertes par son territoire. Le répertoire comprend des photographies anciennes et récentes, des chaînes de titre de propriété et l’historique des bâtiments.

Conférences 2009

Il sera question de la maison Walker-McMartin à Saint-Joseph-du-Lac, le 22 avril à 19 h 30, à la salle municipale joséphoise.

Comptant 100 membres en date du 31 décembre dernier, la Société est à la recherche de bénévoles qui, sans faire partie du conseil d’administration, voudraient aider une fois de temps en temps sur divers comités.

Trois membres du conseil d’administration ont d’ailleurs quitté leurs fonctions pour laisser la place à Sylvain Rondeau et Gisèle Traversier.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top