- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Un voile se lève sur les ancêtres d’Argenteuil

Musée régional d’Argenteuil

Situé en bordure la rivière Outaouais, dans le village de Saint-André-d’Argenteuil, le Musée régional d’Argenteuil est un endroit idéal pour se familiariser avec l’histoire locale, et ce, grâce à plusieurs salles d’exposition retraçant les mémoires d’un peuple.

Logé dans une maison de style géorgien datant du XIXe siècle, le musée propose un retour vers le passé avec ses quelque 6 000 objets relatant une époque oubliée et méconnue pour certains.

Premier arrêt: Au pays du portage

Il s’agit de la première salle, soit celle de l’introduction. On y explique le lien qui unit la rivière des Outaouais avec la région d’Argenteuil. La présence amérindienne y est palpable, ne serait-ce que par cet immense canot qui trône au beau milieu de la salle d’exposition. L’évolution des transports, du commerce et la navigation y est prépondérante. Les objets amérindiens qu’on y retrouve sont le fruit de fouilles archéologiques ou encore de troc effectué par les pionniers.

Deuxième arrêt: Le boudoir victorien

La richesse est étalée d’emblée dans cette deuxième salle d’exposition. Le boudoir victorien, ou salle de réception, très à la mode au XIXe siècle, est tapissé de gravures représentant la reine Victoria. Voilage aux fenêtres, canapé aux tissus rayés, tout y est pour recevoir les riches dames du comté d’Argenteuil. Les porcelaines représentées portent les noms de Chelsea, Saxe, Wedgwood ou Sèvres.

Troisième arrêt: La chambre à baldaquin

Le lit à baldaquin a la place prédominante dans cette pièce. En dépit de sa petitesse, le lit est une invitation au sommeil et à la détente. Drapé de soie jaune avec, à son extrémité, un berceau d’enfant, le lit a son histoire. Outre celui de dormir, on évoque, au moyen d’un message préenregistré, la vie de la châtelaine.

Quatrième arrêt: La cuisine militaire

Bienvenue dans la cuisine des soldats du temps de la rébellion de 1837. La cheminée faite de briques et de pierres est immense, suffisamment pour la préparation des repas. Plusieurs objets sont disposés dans cette salle et rappellent indubitablement les campements militaires de l’époque. Les accessoires proviennent, entre autres, des habitants qui ont combattu durant les dernières guerres mondiales.

Cinquième arrêt: Quand l’histoire s’habille

Un arrêt indispensable pour tous ceux et celles ayant un faible pour la mode et le glamour. Une vingtaine de costumes et d’accessoires féminins y sont suspendus sur des mannequins sans tête. Détails d’esthétique subtile, ou couleurs parfois flamboyantes, les robes, les créations sont de véritables œuvres d’art. Précisons que la collection s’étale entre les périodes de 1830 et de 1960.

Sixième arrêt: La salle d’ornithologie

La salle d’ornithologie regroupe plusieurs espèces d’oiseaux que l’on retrouve dans la région d’Argenteuil. Le pigeon voyageur, aujourd’hui disparu, revit l’espace d’un moment.

Personnalités marquantes

Concernant ce chapitre, sachez que le troisième premier ministre du Canada, qui est né à Saint-André-d’Argenteuil, s’appelait Sir John J.C. Abbott. Le musée possède d’ailleurs plusieurs de ses décorations ainsi que son habit de présentation à la cour de Londres. Quant à Maude Abbott, sa petite cousine, elle aussi native de Saint-André-d’Argenteuil, le musée explique son implication dans l’histoire de la chirurgie cardiaque. De belles photographies et des tableaux rendent hommage aux deux personnalités.

Pour se rendre au Musée régional d’Argenteuil, emprunter l’autoroute 15 jusqu’à la sortie Lachute/Mirabel et continuer sur l’autoroute 50 jusqu’à la sortie Saint-André-d’Argenteuil; suivre les panneaux bleus Musée régional d’Argenteuil (44, route du Long-Sault, Saint-André-d’Argenteuil). Téléphone: 450-537-3861.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top