- PUBLICITÉ -
Un spectacle-bénéfice des plus réussis avec Jean-Michel Anctil

Jean-Michel Anctil racontant ses histoires lors du spectacle-bénéfice présenté au profit de la Fondation Émile-Z.-Laviolette le 28 octobre dernier.

Un spectacle-bénéfice des plus réussis avec Jean-Michel Anctil

Fondation Émile-Z.-Laviolette

C’est le 28 octobre dernier que tout près de 700 personnes ont assisté, à la salle André-Mathieu, à Laval, au spectacle-bénéfice de la Fondation Émile-Z.-Laviolette, avec comme artiste invité Jean-Michel Anctil. Une soirée qui a permis d’amasser 50 000 $.

La vente des billets a connu une excellente année permettant de remplir la salle et de contribuer à l’organisme venant en aide aux enfants et familles démunis de la région à travers différents programmes, notamment au niveau alimentaire.

«Il ne faut pas s’illusionner, car il existe encore trop d’enfants qui n’ont même pas le strict minimum de nourriture pour pouvoir se concentrer sur les travaux qu’ils ont à effectuer à l’école. Il existe encore trop d’enfants qui n’ont pas suffisamment d’effets scolaires pour suivre efficacement la cadence des besoins de leurs études», a affirmé le président de la Fondation, Jean-Pierre Laviolette, dans le mot qu’il a écrit dans le programme de la soirée.

Il s’agit d’une soirée importante pour la Fondation, puisque ce spectacle-bénéfice représente une des activités majeures de financement et elle était, cette année, placée sous la présidence d’honneur de Richard Tassé, directeur général de la Caisse Desjardins de Saint-Eustache–Deux-Montagnes.

Peu avant le spectacle, le président Jean-Pierre Laviolette a pris la parole pour préciser que «ce sont 1 300 000 $ qui ont été distribués dans les organismes du milieu grâce aux entreprises et citoyens qui s’impliquent. C’est grâce à leur générosité que les programmes d’aide aux enfants dans le besoin existent».

Il a également profité de l’occasion pour rendre hommage à l’éditeur et homme d’affaires Jean-Claude Langlois, décédé au mois de mars dernier. «Depuis la création de la Fondation, on a pu compter sur lui, son support exceptionnel. Un support qui a été maintenu et qui a aidé à bâtir la notoriété de l’organisme. Je veux souligner l’immense contribution de Jean-Claude Langlois depuis toujours», a déclaré M. Laviolette, pour remettre par après une plaque hommage posthume à ses fils Serge et Michel, ainsi qu’à sa fille Claude.

Puis, un chèque arborant un montant de 50 000 $ a été dévoilé, suscitant plusieurs applaudissements.

Le spectacle de Jean-Michel Anctil a ensuite débuté avec quelques mots de l’artiste félicitant les personnes présentes. «Merci pour le geste que vous posez ce soir, vous allez changer la vie de pleins d’enfants… J’ai vu le prix des billets», a-t-il dit avec humour, faisant rire les spectateurs dès le départ.

L’humoriste a ensuite entamé sa première partie avec plusieurs histoires sur le thème des choix, révélant son côté de conteur dynamique, très punché et imagé. Il a notamment dressé un portrait humoristique de sa prospection et de sa place dans la société lorsqu’il est sorti du monde artistique, des expériences loufoques et réelles dans sa recherche d’un nouveau rôle de vie, dans l’approche de la détente, dans son rôle de père face à ses filles ou dans sa façon d’appréhender la vieillesse et la maladie.

Sa deuxième partie a suivi un rythme légèrement différent, présentant plutôt ses personnages tels que Priscilla, trois personnages itinérants, L’infidèle, et finalement, son célèbre Rateau.

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top