- PUBLICITÉ -
Un sentier multisport pour les amoureux du plein air

Photo Michel Chartrand - Le maire de Mirabel, Hubert Meilleur, le directeur général de la Caisse populaire Desjardins de Mirabel, Jocelyn Ladouceur, et le directeur du parc, Stéphane Michaud, ont procédé à la levée symbolique d’une première pelletée de terre.

Un sentier multisport pour les amoureux du plein air

Au Parc régional éducatif du Bois de Belle-Rivière

Le Parc régional éducatif du Bois de Belle-Rivière a annoncé, le 17 mai dernier, des investissements de 593 000 $ pour l’aménagement d’un sentier multisport. De quatre mètres de large et recouvert de gravier, il entourera le parc sur sept kilomètres en pleine nature. Destiné autant pour les familles que pour les sportifs, le sentier sera accessible à tous, que ce soit à vélo, à pied ou en poussette.

Son ouverture est prévue pour l’été 2011 et nécessitera le voyage de 1 200 camions de petites roches, lesquels étaient déjà bien à l’œuvre lors de la conférence de presse. Ce projet, qui se construit sur la base d’un des sentiers de ski de fond qui date depuis le début du parc, demandera un agrandissement. Les représentants du parc assurent que peu d’arbres seront coupés par la réalisation du tracé, car il est déjà existant.

Faisant un grand cercle autour du territoire du parc, le sentier traversera la grande érablière, passera par les deux sucreries, à travers le jardin ornemental, la prucheraie et la cédrière et contournera le jardin de soccer pour débuter et terminer au pavillon d’accueil. Il est également prévu que le carrefour où se trouve le départ sera réaménagé.

«Nous travaillons sur ce projet majeur depuis plus de cinq ans. Le sentier multisport permettra de répondre aux besoins de mise en forme des individus», a déclaré Stéphane Michaud, directeur du parc. Comme il s’agit d’un sentier quatre saisons, il renforce l’offre de services du parc en permettant, notamment, d’accueillir des évènements sportifs et d’offrir un circuit supplémentaire d’entraînement. «Ce sentier permettra de sentir l’élément champêtre du parc, a-t-il ajouté, en conférence de presse. Merci à tous les partenaires qui permettent de mettre en place toutes ces belles infrastructures dans le parc.»

Les caisses Desjardins de la région des Laurentides Sud ont annoncé une contribution de 100 000 $ pour la réalisation de ce projet. Les six caisses qui se sont engagées dans ce projet sont celles de Mirabel, de L’Envolée, de Saint-Eustache–Deux-Montagnes, du Lac des Deux-Montagnes, de Thérèse-De Blainville et d’Argenteuil. «Nous espérons que les sportifs de tous les niveaux fréquenteront ces installations», s’est exprimé Jocelyn Ladouceur, directeur général de la Caisse populaire Desjardins de Mirabel et représentant du regroupement.

Le maire de Mirabel qui est également le président du parc, Hubert Meilleur, était présent pour remercier les partenaires de leur contribution financière dans ce projet commun, et plus particulièrement les investissements des caisses Desjardins. Il a également souligné la complémentarité du Parc du Bois de Belle-Rivière avec les autres grands parcs de la région des Basses-Laurentides comme le Domaine Vert. Il a ajouté, en parlant des parcs: «Il existe une belle collégialité dans la couronne nord. C’est très vivant, nous sommes des bâtisseurs, nous avons une philosophie régionale», a-t-il terminé fièrement.

Pour connaître toutes les activités du Parc régional éducatif du Bois de Belle-Rivière, il est possible de visiter son site Web, à l’adresse [www.boisdebelleriviere.com].

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top