- PUBLICITÉ -
Un premier rassemblement pour Janique-A. Danis

Janique-A. Danis est entourée de membres de sa famille (à gauche) et d’une partie de l’équipe d’Option Saint-Eustache.

Un premier rassemblement pour Janique-A. Danis

Élections partielles à Saint-Eustache

La formation Option Saint-Eustache–Équipe Pierre Charron a tenu un premier rassemblement le 18 octobre dernier pour souligner le saut en politique municipale de Janique-A. Danis.

Candidate au poste de conseillère municipale dans le quartier des Érables, Mme Danis tente de reprendre le flambeau des mains du conseiller démissionnaire Daniel Goyer, élu député de Deux-Montagnes aux dernières élections provinciales. Devant quelque 80 partisans réunis aux Salles de réception Constantin, Mme Danis a reçu un concert d’éloges de la part de collègues, amis et membres de sa famille.

Pour une, Line Chartier, résidante du quartier des Érables et administratrice à la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Eustache–Deux-Montagnes–Sainte-Marthe-sur-le-Lac, a souligné le parcours professionnel de la nouvelle candidate d’Option Saint-Eustache qui, avec Pauline Harrison, Nicole Carignan-Lefebvre et Sylvie Cloutier, porte à quatre le nombre de femmes à s’aligner avec le parti du maire Pierre Charron. Le conseil municipal pourrait donc atteindre la parité hommes-femmes pour ce qui est du nombre de conseillers municipaux.

Mme Danis a ouvert sa première étude de notaire en 1998 dans l’édifice La Tourelle, rappelle Mme Chartier. Dix ans plus tard, elle est devenue propriétaire de l’édifice de la Banque Nationale pour en faire des bureaux. «Présidente en 2007 et 2008, elle a orienté la Chambre dans une perspective de renouveau, a dit Mme Chartier. Je dis aux gens du quartier: ne vous privez pas de son expérience et de son expertise.» Les membres de sa famille ont aussi souligné l’esprit d’entrepreneurship de Mme Danis. «Elle comprend la réalité des entreprises, des femmes et des familles», aindiqué Audrey Bernier.

La principale intéressée a avoué être peu habituée à toute l’attention qu’on lui porte actuellement. Dans un discours visiblement marqué par l’émotion, Mme Danis s’est dite «encouragée à relever ce nouveau défi avec l’accord de mes proches», un élément qui a beaucoup compté dans sa décision de se porter candidate. Elle a répété qu’elle «s’est engagée avec enthousiasme et détermination à faire de son passage en politique municipale active, une étape marquée de réalisations concrètes et dédiée au service des citoyennes et citoyens, comme en témoigne mon engagement dans la collectivité». Mme Danis a, de plus, souligné le soutien de son équipe au travail.

«Lorsqu’on s’implique en politique municipale, on doit avoir l’appui de sa famille», a pour sa part indiqué le maire de Saint-Eustache et chef d’Option Saint-Eustache, Pierre Charron, lui qui l’a côtoyé brièvement lors de la campagne municipale de 2009, la voyant «aborder sa campagne (actuelle) avec le dynamisme qu’on lui connaît. Je suis aussi très fier, avec l’arrivée dans nos rangs de Mme Danis, de voir augmenter la représentation féminine dans notre équipe et au conseil. Elle sera un véritable actif pour notre formation.»

La candidate au poste de conseillère a déjà amorcé son porte-à-porte et elle a indiqué vouloir aussi organiser des rencontres de citoyens dans son quartier, en vue de préparer la journée d’élection du 2 décembre prochain. D’un point de vue historique, Mme Danis serait la première conseillère à participer à une élection partielle à Saint-Eustache.

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top