- PUBLICITÉ -
Un premier livre pour une amoureuse des enfants

(Photo Michel Chartrand) - La Marthelacquoise Michèle Binette a lancé son premier livre à caractère philosophique pour enfants, L’illumination.

Un premier livre pour une amoureuse des enfants

L’illumination

Michèle Binette adore les enfants. Ça se remarque au quotidien puisqu’elle est propriétaire, depuis 15 ans, de l’école prématernelle Les hirondeaux, à Saint-Eustache. Son amour pour le monde de l’enfance se reflète dorénavant dans une nouvelle passion: l’écriture.

La mère de deux jeunes hommes vient de publier son premier livre intitulé L’illumination. Édité par sa propre maison, ABC de l’Étoile, L’illumination fait partie de la collection Qui suis-je?, une série de trois livres à caractère philosophique et ésotérique. Sans gêne, l’auteure compare son livret au style du livre le Petit Prince de Saint-Exupéry.
«L’apparence est souvent trompeuse. C’est un livre qui explique comment voir plus loin dans la découverte de ce que l’on voit. C’est une compréhension facile des choses difficiles à comprendre», décrit-elle.

Ce livre, qui vise les enfants âgés de quatre à six ans, veut leur permettre d’ouvrir un œil sur l’inusité. «Je veux qu’ils vivent leur imaginaire. […] C’est un livre plein de lumière», ajoute-t-elle.

C’est, en partie, une histoire qu’elle a déjà racontée à ses bouts de chou, mais qu’elle a développée plus en profondeur. Elle indique qu’il y a deux sens à l’histoire. «Le parent va comprendre autre chose s’il le veut bien. Sa compréhension va dépendre de ce que cette personne vit à ce moment-là et de ses émotions au moment de la lecture», mentionne Mme Binette.

La marthelacquoise, qui aura 65 ans en septembre, a illustré elle-même son livre. À la fin de chaque livre, on trouve un lexique et des questions de compréhension pour les enseignants et les éducateurs. «Je l’ai écrit en une seule nuit. C’est une illumination en soi. Toute l’histoire m’est venue spontanément», raconte-t-elle.

En un peu moins d’un an, son histoire a pris naissance pour finalement être imprimée en 2 500 exemplaires. «J’ai écrit un conte facile à comprendre qui va combler le besoin de savoir des enfants», croit-elle.

Native d’Oka, Mme Binette a déjà enseigné au secondaire avant de lancer ses programmes préscolaires. Chaque année, elle forme quatre groupes d’enfants âgés de deux ans et demi à cinq ans. «Ce sont comme mes petits-enfants», admet-elle.
«L’enfance ne dure pas longtemps. Je veux ajouter de la magie. C’est pour ça que je veux écrire des livres. […] L’école, c’est bien, mais mon objectif de vie maintenant, c’est l’écriture. C’est une nouvelle passion», fait-elle savoir. D’ailleurs, l’histoire du deuxième livre est écrite. Il sera question d’une princesse et le thème abordé sera la réincarnation.

On retrouve L’illumination à la bibliothèque municipale de Sainte-Marthe-sur-le-Lac pour l’instant. Pour s’en procurer un, il est possible de contacter l’auteure à l’école prématernelle, située rue Saint-Laurent, à Saint-Eustache.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top