- PUBLICITÉ -
Un plan d’action axé sur huit thèmes

Un plan d’action axé sur huit thèmes

Le programme de Québec solidaire pour les Laurentides

Québec solidaire procédait, début novembre, à son investiture pour les huit comtés de la grande région des Laurentides, à Saint-Jérôme, et l’occasion servait aussi à mettre de l’avant le programme de cette formation qui entend faire de la politique autrement, avec des propositions davantage sociales qu’économiques.

La section Laurentides, qui inclut la Rive-Nord jusqu’au comté de Labelle, propose donc un plan d’action axé sur huit thèmes qui s’inscrivent donc dans la pensée communautaire et sociale de la formation féministe, alors que Québec solidaire entame sa troisième participation à un scrutin national, dont on dénotait «le caractère opportuniste du déclenchement par les libéraux».

Le transport en commun vient en tête de liste pour l’ensemble de la région, avec la nécessité de relever la qualité des trains, que l’on souhaite plus écologiques, comme celle des autobus. La fréquence des allers, mais surtout les retours vers le nord, devrait pallier le fait que l’automobile soit devenue un critère d’embauche. Cette optique recoupe les stratégies environnementales, alors que l’on entend favoriser l’expertise jérômienne quant aux technologies de transport terrestre avancées.

Le tourisme écologique et un pôle régional de l’agriculture, avec des initiatives biologiques et écologiques, seraient par ailleurs jumelés à une politique d’achat régional. Des projets du type Lac-Mirabel sont décriés, tout comme l’exploitation de l’uranium, plus au nord, qui menacerait toutes les Laurentides par ses émanations. Le ramassage bonifié des matières dégradables est aussi proposé en correctif au site d’enfouissement de Sainte-Sophie.

En ce qui a trait à la lutte à la pauvreté, Québec solidaire entend rehausser le salaire minimum à 10 $ l’heure, avec une bonification de l’aide sociale. Des mesures progressives d’accès gratuit au cégep et à l’université sont sur les planches et le logement social s’inscrit parmi les grands chantiers, notamment avec la volonté de construire 5 000 nouveaux logements communautaires et coopératifs dans les cinq années à venir.

Une allocation au logement étudiant s’inscrit également dans cette foulée, vis-à-vis d’une itinérance accrue dans les Laurentides. On entend ainsi contrer une pénurie qui se creuse avec la venue massive, plus au nord, de nombreux travailleurs des industries touristique et forestière.

La reconnaissance et la valorisation des organismes communautaires autonomes, notamment avec un soutien financier et de meilleurs salaires, devraient appuyer un système de santé entièrement public et mieux nanti financièrement, avec l’achat groupé de médicaments par la mise sur pied de Pharma-Québec. La maison de naissance et l’accès aux sages-femmes sont également deux dimensions importantes dans la gestion de la santé, selon les «solidaires».

On conclut ces intentions, sans toutefois les chiffrer, avec l’avènement d’une salle de spectacle dans les Laurentides, pour favoriser la diffusion d’artistes locaux. Le programme national tient quant à lui en 25 points que vous pouvez lire sur le site www.québecsolidaire.net.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top