- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Un comité d’une dizaine de résidants

Construction des ponts des îles Corbeil

Le comité formé à titre consultatif concernant le projet de construction des ponts des îles Corbeil, à Saint-Eustache, serait formé d’une dizaine de résidants, autant des riverains que des insulaires.

C’est ce qui ressort des rencontres que la Ville de Saint-Eustache a tenues, le vendredi 29 avril dernier, avec les résidants du secteur du pont des îles Corbeil. Rencontrés séparément pour la première fois depuis que la Ville a décidé de mettre un frein à son premier projet de reconstruction du pont, les insulaires et les riverains du pont ont pu obtenir des explications sur l’historique du dossier.

«Il y avait de la déception chez les insulaires, parce que le pont ne sera pas fait cette année, mais les gens voient les efforts qui sont faits», a expliqué le conseiller municipal du quartier des Îles, Raymond Tessier, au cours d’une entrevue téléphonique qui s’est déroulée en début de semaine. Selon lui, des discussions ont même été amorcées entre eux. «Les deux groupes veulent travailler ensemble», dit-il.

La Ville devrait en effet dévoiler lundi prochain, durant la séance ordinaire du conseil municipal du mois de mai, le nom des personnes qui feront partie de ce comité tripartite, lequel sera composé d’élus, de fonctionnaires et de citoyens. Au moment de l’entrevue, au moins trois résidants des îles Corbeil et plusieurs riverains auraient manifesté leur intérêt à participer aux travaux de ce comité.

Rappelons que le comité n’aura pas de pouvoir décisionnel, le conseil municipal se réservant le droit d’appliquer ou non ses recommandations, comme c’est le cas pour les autres comités consultatifs de la Ville. Des sujets comme l’emplacement du pont, les questions environnementales, le déroulement des travaux et la quiétude des résidants au cours de ceux-ci seront discutés au cours des rencontres du comité.

Dans son projet initial, la Ville voulait construire le nouveau pont dans le prolongement de la 59e Avenue, mais des questions de délais en lien avec les subventions accordées par Québec et Ottawa et des considérations techniques ont empêché l’administration du maire Pierre Charron d’aller de l’avant et d’amorcer la construction ce printemps. La Ville considère à l’heure actuelle de nouvelles options, l’une d’elles étant que le pont serait construit à côté du pont actuel du côté riverain, pour atteindre l’île Corbeil entre le pont actuel et le tracé qui avait été établi au départ.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top