- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Un autre projet né de la crise économique

Trousse Faire face

La réalisation du projet de la trousse Faire face a germé avec la crise économique de l’automne 2008. Plusieurs membres de la Table de concertation sur la pauvreté de la MRC de Deux-Montagnes en ont rapidement ressenti les contrecoups dans leur milieu d’intervention.

L’Association coopérative d’économie familiale (ACEF) des Basses-Laurentides s’est retrouvée au cœur de la tempête, à soutenir de nombreuses familles qui devaient faire face à une perte d’emploi, au harcèlement des créanciers, à la saisie de leur maison et même à la faillite. «Depuis des années, l’endettement moyen des ménages ne cesse de s’accroître et entraîne une grande précarité dans la gestion du budget des ménages. Une simple réduction des heures de travail et les familles sont confrontées à des difficultés de paiement», détaille le directeur du Centre d’entraide Racine-Lavoie et personne-ressource de la Table de concertation, Robert Grégoire.

Les travailleurs mis à pied arrivaient au Centre d’intervention des Basses-Laurentides pour l’emploi (CIBLE) ou d’autres organismes d’aide à la recherche d’emploi avec un sentiment d’urgence de trouver rapidement un autre emploi. Une perte d’emploi ébranle et contribue souvent à ce que les gens touchés doutent de leurs possibilités. Ce phénomène entraîne par le fait même une diminution de leur estime personnelle. Sans compter que lorsqu’une personne a passé sa vie au travail, elle a souvent une méconnaissance des ressources d’aide disponibles dans la région.

De leur côté, les centres de dépannage ont dû faire face à un accroissement considérable des demandes des familles sans posséder les ressources pour y répondre adéquatement. «Partant de là, et en partageant leurs préoccupations, les membres de la Table de concertation ont tous convenu de l’importance d’aider les citoyens à se prendre en main avant qu’ils se retrouvent en situation de pauvreté. Ils ont fait appel à l’expertise et aux connaissances de plusieurs organismes et colligé des informations provenant de plusieurs sources. Ainsi, deux pôles d’information ont été identifiés: la recherche d’emploi et la gestion du budget», ajoute M. Grégoire.

Un travail d’équipe

Les six membres du comité de réalisation du projet sont Georgette Lemyre, de L’Oasis (paroisse Saint-Eustache), Michel Lamontagne de la Ville de Saint-Eustache, Michèle Blais, du CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes, Sylvie Perron, de l’ACEF des Basses-Laurentides, Chantal Fournier, de Centre d’intervention des Basses-Laurentides pour l’emploi (CIBLE), et Claudette Leblanc, du Centre d’entraide Racine-Lavoie.

Exactement 1 000 copies de la trousse ont été imprimées afin de servir d’outil de référence à portée de main des intervenants. L’impression a été rendue possible grâce à la contribution financière du bureau du député de Deux-Montagnes, Benoit Charette. Josée Di Tomasso a assuré la conception graphique du document. Sylvie Giguère, de la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ), a fourni nombre de références.

Rappelons que la Table de concertation a pour mission la sensibilisation de la population à la pauvreté chez nous, la sensibilisation des personnes en situation de pauvreté aux ressources existantes, la concertation entre les organismes et l’action sur les causes de la pauvreté.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top