- PUBLICITÉ -
Trois millions en cinq ans

Photo Michel Chartrand - Pierre Morissette, Céline Hervieux-Payette et Gilles Cazabon heureux des résultats de la campagne.

Trois millions en cinq ans

Campagne du diocèse de Saint-Jérôme

Le diocèse de Saint-Jérôme vient de dévoiler les résultats de sa campagne majeure de financement amorcée en 2006. Présidé par la sénatrice Céline Hervieux-Payette, l’exercice aura permis d’amasser 2 932 000 $.

Ce montant est venu combler certains besoins financiers du diocèse, tout en permettant la mise en place de projets pastoraux.

La campagne a été initiée par Mgr Gilles Cazabon en 2006. «Nous avions besoin d’argent, nous avions des projets intéressants et nécessaires pour que le diocèse puisse accomplir sa mission», a-t-il expliqué. Il a ajouté que, pour les instances du diocèse, le fait de se lancer dans un tel projet aura été une façon de redéfinir ce qu’on voulait faire pour les dix années suivantes.

«C’était un rêve, une corvée et une semence jetée en terre», a-t-il confié. Au début, le rêve était grand et on voulait s’assurer la collaboration de beaucoup de personnes. «Ç’a été une joie d’être en coprésidence avec Mme Hervieux-Payette», s’est-il encore exprimé.

De nombreux bénévoles se sont joints à Mgr Cazabon et la présidente de campagne, Céline Hervieux-Payette. «Sans la collaboration de ces gens-là, on n’aurait pas pu y arriver», a commenté la sénatrice, qui s’est occupée principalement des dons corporatifs. «La cause en valait la peine, surtout pour la jeunesse. Je regrette que les gens s’engagent moins et aient peur de s’afficher», a-t-elle énoncé. Elle a également insisté sur le fait que le sujet de la religion était plus délicat, particulièrement dans une campagne de financement. «Nous avons une culture religieuse. Je ne sais pas pourquoi on devrait s’en excuser, alors que tout le monde s’affiche sur la place publique», a-t-elle plaidé.

À l’heure actuelle, c’est un peu plus de un million de dollars qui ont été dépensés dans divers projets. On retrouve notamment de la formation à la vie chrétienne, la formation du personnel pastoral, un projet Bénévolat dans la paroisse et le projet d’accompagnement des malades à domicile. Certains montants ont également été affectés à la réparation d’infrastructures et la modernisation d’équipement informatique.

Plusieurs donateurs se sont montrés généreux lors de cette campagne. Parmi les 1 500 donateurs enregistrés, 28 ont offert plus de 25 000 $ durant ces cinq années et 31 ont donné entre 10 000 $ et 25 000 $. Mgr Morissette souligne le travail de son prédécesseur: «Ça prenait de l’audace de la part de Mgr Cazabon pour faire ça. Je tiens à souligner tout le travail des bénévoles et des donateurs lors de cette campagne», a-t-il terminé.

«Plusieurs membres du clergé et de communautés religieuses ont été très généreux, j’ai été impressionnée par leurs dons», d’ajouter Mme Hervieux-Payette.

Les paroisses ont également été mises à contribution. En effet, 25 % des dons amassés par leurs fidèles leur était remis par le diocèse. Ce sont près de 422 000 $ qui ont été ainsi retournés. Tous les donateurs substantiels, environ 150 personnes, ont d’ailleurs été invités, le 5 avril dernier, à une célébration pour annoncer les résultats de la campagne.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Porte ouverte

Section concours



- PUBLICITÉ -
Top